1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Sida : le combat contre l'oubli

La conférence internationale sur le sida est sur le point de se refermer à Durban. Ces dernières années, beaucoup d'avancées ont été enregistrées. A tel point que la lutte contre la maladie pourrait en être victime.

Écouter l'audio 02:11

"Il y a des gens qui sont engagés dans ce combat au moins depuis 2000 et qui s'essoufflent" (Lyn van Rooyen)

Parmi les 18.000 participants à la conférence, un certain nombre connaissent déjà Durban : en 2000, la ville avait accueilli cette rencontre internationale sur le sida. L'activiste sud-africaine Lyn van Rooyen se souvient : "en 2000, il était encore très difficile d'obtenir des médicaments. Et pour beaucoup, avoir le HIV c'était automatiquement la mort. Sur bien des points cette conférence a été décisive. Nkosi Johnson, un petit garçon qui vivait avec le sida a pris la parole. Et le président Mandela a insisté sur les grands défis que représente la lutte contre le sida. C'est ce qui a permis de mettre la maladie dans l'agenda international."

Des progrès irréguliers

Avec des conséquences positives : aujourd'hui 17 millions de personnes ont accès à des antirétroviraux, des médicaments qui permettent de vivre plus facilement avec la maladie. C'est 22 fois plus qu'en 2000. Et le taux de mortalité a reculé de 35%. Pourtant, les experts n'ont pas le cœur à la fête. Si dans certaines régions du monde, les infections sont en recul, dans d'autres, elles augmentent à nouveau. Et quand une personne bénéficie d'un traitement, il y en a toujours deux autres qui sont en attente.

Il y a deux mondes : dans l'un il y a beaucoup d'argent et les choses sont bien organisées", explique Lyn van Rooyen. "Dans l'autre, il y a des gens qui sont engagés dans ce combat au moins depuis 2000 et qui s'essoufflent. Ils disent qu'ils n'ont toujours pas assez de moyens et que l'accès aux médicaments n'est pas bon."

Environ 2,5 millions de personnes continuent d'être infectées chaque année dans le monde. Un chiffre qui ne recule pas depuis 10 ans

Environ 2,5 millions de personnes continuent d'être infectées chaque année dans le monde. Un chiffre qui ne recule pas depuis 10 ans

Ne pas baisser la garde !

L'autre grande inquiétude des experts c'est que de nombreuses personnes, y compris dans les groupes à risque, ne considèrent plus le sida comme un danger et par conséquence ne se protègent plus. Ici, c'est le manque de moyens pour la prévention qui est critiqué. Après quelques années, les donateurs et les organisations changent souvent de priorité. Et pourtant c'est bien maintenant qu'il faut lever des fonds pour que l'épidémie puisse être éradiquée d'ici 2030. Astrid Berner-Rodoreda travaille pour l'organisation allemande "Brot für die Welt" : "Nous avons besoin de partenaires qui travaillent concrètement dans la lutte contre le sida mais nous voulons aussi que d'autres organisations qui s'engagent par exemple dans les droits de l'Homme ou dans le domaine de l'alimentation, abordent également la problématique du sida."

Le sida, qui a fait plus de 30 millions de morts depuis le début des années 80, est la première cause de mortalité chez les 10-19 ans en Afrique.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !