1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Shoot to kill

Les récents attentats de Charm el-Cheikh relancent le débat sur la lutte contre le terrorisme et ses conséquences pour la vie civile. Et la presse allemande de ce mardi revient entre autres sur ce sujet.

En matière de lutte contre le terrorisme, plus des deux tiers des Britanniques approuvent la politique du « shoot to kill »...

En matière de lutte contre le terrorisme, plus des deux tiers des Britanniques approuvent la politique du « shoot to kill »...

Si l’objectif des militants d’Al Qaïda est de répandre la terreur, leur campagne n’indique aucun objectif politique, lance la Braunschweiger Zeitung. La seule constante qui se dessine dans les actes de ces combattants autoproclamés du Djihad est la destruction. Seulement, les manifestations qui ont eu lieu en Egypte montrent bien que les musulmans n’ont rien de commun avec les nouveaux disciples des Haschischins, ces commandos kamikazes venus de la Perse médiévale.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung fait le même parallèle et se demande s’il ne s’agit pas là du début d’une offensive internationale des militants djihadistes de la planète. Et de citer un document important diffusé l’an dernier par Mustafa Nassar, syrien et stratège de la terreur islamiste, dans lequel l’auteur appelle à une « guerre urbaine décentralisée ».

Une guerre dans laquelle Hosni Moubarak a déjà une certaine expérience selon la Süddeutsche Zeitung. Après les deux vagues de terreur des années 80 et 90, le chef de l’état égyptien a pourchassé les militants islamistes si impitoyablement qu’ils ont dû rendre les armes. Aujourd’hui, sa police, ses agents et ses tortionnaires sont prêts à utiliser les mêmes méthodes sans prendre de gants en termes de droits de l’Homme. Et la démonstration d’hier des personnels hôteliers et touristiques à Charm el-Cheikh montre bien qu’en Egypte, gouvernement et citoyens ont les mêmes objectifs dans la lutte contre la terreur islamiste.

Die Welt enfin, revient sur la décision des Britanniques d’approuver la politique du « shoot to kill » et cela, bien qu’un innocent en ait été victime à la suite des attentats de Londres. Mais les doutes concernant la légitimité de l’élimination physique de terroristes restent vivaces. A bon droit, souligne le quotidien. En effet, ce débat est révélateur de la qualité d’une société libérale. Toutefois, ce serait une certaine ironie si la terreur islamiste engendrait une nouvelle prise de conscience de l’Occident au lieu de la paralysie défensive manifestée jusqu’alors. N’oublions pas que ce sont les Britanniques qui ont donné au monde la démocratie parlementaire, l’industrialisation et le cricket, conclut le quotidien.

  • Date 26.07.2005
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dA
  • Date 26.07.2005
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dA
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !