1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

Se souvenir de 1945

En ce 70è anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale en Europe (le 8 mai 1945, l'Allemagne nazie capitule), retrouvez notre dossier spécial consacré à la fin de ce conflit initié par le Troisième Reich nazi.

Editorial d'Alexander Kudascheff, rédacteur en chef de la DW

8 mai 1945. La Seconde guerre mondiale se termine en Europe par la capitulation de l'Allemagne nazie.

Près de 65 millions de personnes ont été tuées dans ce conflit. De nombreux Allemands se sentent soulagés de la fin de six années de combats, après avoir perdu qui un père, qui un frère, ou un fils. Dans les villes bombardées, on respire à nouveau. Il n’en demeure pas moins que la grande majorité de la population allemande considère cette journée comme une défaite. Surtout les soldats qui doivent attendre dans des camps de prisonniers d’être fixés sur leur sort.
Certains sont libérés rapidement, d’autres restent détenus jusqu’à dix ans dans des camps soviétiques. Quant aux Alliés (les Russes, les Américains, les Français, les Anglais, les Polonais, les Néérlandais, les Canadiens, les Belges), eux célèbrent le 8 Mai, jour de la capitulation inconditionnelle de l’Allemagne comme une victoire.

Alexander Kudascheff, rédacteur en chef de la DW

Alexander Kudascheff, rédacteur en chef de la DW

Et puis il y a aussi les victimes du « Troisième Reich » : les juifs, les homosexuels, les Sinti et Roma, les communistes, les socialistes, les libéraux et beaucoup de ceux qui se sont opposés, ouvertement ou non, à Adolf Hitler. Pour les survivants parmi eux, le 8 Mai reste une journée de libération, des camps de concentration et d’extermination ou des bagnes dans lesquels ils étaient internés, ou de la clandestinité forcée.

Changement de paradigme

8 mai 1985. Pour la première fois, un président fédéral allemand, Richard von Weizsäcker, parle ouvertement de ce que beaucoup savaient ou pressentaient.
Il explique à la population du pays que le 8 mai était une défaite dans les faits, mais il marque en réalité la libération des Allemands du joug de la dictature national-socialiste. Ce jour-là, les Allemands ont été débarrassés d’Adolf Hitler et de son parti, le NSDAP, de l’horreur du génocide des juifs, de leur peur. L’armistice de 1945 a signé la fin des meurtres, sur le front comme dans les camps d’extermination. L’Allemagne a été battue, mais, quelques années plus tard, après le cauchemar de la barbarie nazie, elle a ainsi eu la possibilité de vivre en liberté, de connaître la démocratie. L’Allemagne de l’ouest, tout du moins, car à l’est, la RDA, « république sœur » de l’Union soviétique, a enduré plusieurs décennies de privation de droits et de liberté. Jusqu’à la réunification des deux Etats allemands, en octobre 1990.

La chancellerie à Berlin, symbole d'une confiance retrouvée

La chancellerie à Berlin, symbole d'une confiance retrouvée


Nouvelle conscience de soi

8 mai 2015. 70 ans après la fin de la guerre. Aujourd’hui, l’Allemagne réunifiée compte parmi les Etats les plus en vue. Son projet de société, qui a su allier démocratie, droits sociaux et réussite économique, est considéré comme un modèle à travers le monde.
Depuis une décennie, l’Allemagne a compris que les autres pays ont les yeux tournés vers elle, que son rôle de leader en Europe est important et son rôle dans le monde primordial, essentiellement d’un point de vue politique et économique ; un mode d’intervention qui prime toujours sur les opérations militaires. Désormais plus sûre d’elle-même, l’Allemagne est parfois critiquée pour sa confiance en elle sur la scène internationale, ce qui froisse les Allemands, si attachés au consensus. Mais ils devront apprendre à vivre avec les critiques aussi.

Commencer autre chose

A l'occasion du 8 mai 2015, la DW commémore la Seconde guerre mondiale, la fin des massacres si odieux.

Dans ce dossier, vous pourrez, entre autres, retrouver le témoignage d’un vétéran congolais, comprendre ce que cette date du 8 mai signifie, vous souvenir sur rôle joué par l’Afrique dans le conflit, par le Japon, alors allié de l'Allemagne…Cet anniversaire est l’occasion aussi, pour nous, de regarder en arrière, vers l’Allemagne d’hier (depuis la République de Weimar jusqu'à la capitulation et l'immédiat après-guerre). Et plus encore de nous pencher sur l’Allemagne et le monde d’aujourd’hui.

70 ans plus tard

Et l'Afrique, dans tout ça?

Mieux comprendre

Rendre justice

Ne pas oublier

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet