1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Scrutin régional test pour le gouvernement

Plus de 6 millions d'électeurs de Basse-Saxe dans le nord-ouest de l'Allemagne sont appelés à renouveler dimanche leur parlement. Comme au niveau fédéral, la région est gouvernée par une coalition conservatrice-libérale.

default

Affiches électorales en Basse Saxe 2013

L'actuel gouvernement régional, une coalition entre conservateurs de la CDU et libéraux du FDP, espère être reconduit. L'opposition, sociaux-démocrates et Verts, eux, sont décidés à reconquérir la région. Dans la perspective des prochaines élections législatives fédérales, en septembre prochain, le vote de dimanche fait figure de test important pour la CDU et le FDP qui composent le gouvernement à Berlin.

Il y a six mois encore, on accordait 49% des intentions de vote à l'opposition SPD / Verts contre 36% à l'alliance CDU /FDP. Mais ces derniers temps, la côte de popularité de Peer Steinbrück, le candidat social-démocrate à la chancellerie, a baissé de manière vertigineuse dans toute l'Allemagne. Et cette chute dans les sondages risque d'influé sur les intentions de vote en Basse-Saxe.

Wahlkampf in Niedersachsen 2013 David McAllister und Stephan Weil

Le chef de gouvernement sortant David McAllister de la CDU (à dr.)et son rival Stephan Weil du SPD

Diverses déclarations maladroites ainsi qu'une affaire d'honoraires royaux pour des discours tenus devant des banquiers et des industriels, laissent douter que le député social démocrate puisse encore trouver le temps d'assurer correctement son mandat de parlementaire. Pourtant, Peer Steinbrück est conscient des enjeux de dimanche en Basse-Saxe:

« C'est clair, et je ne dois pas réfléchir longtemps: ces élections en Basse -Saxe sont naturellement d'une extrême importance. »

Aujourd'hui, la course s'annonce très serrée : selon un sondage publié jeudi 46% des intentions de vote en Basse-Saxe iraient à la coalition CDU- FDP tandis que l'alliance d'opposition, SPD-Verts, réaliserait le même score (33% pour le SPD et 13% pour les Verts).

Peer Steinbrück SPD Kanzlerkandidat

Peer Steinbrück le candidat social-démocrate à la Chancellerie en septembre

Quoi qu'il en soit, le chef du gouvernement régional sortant, David Mc Allister, aura bénéficié d'un fort soutien de la chancelière. Au cours des deux dernières semaines de campagne électorale en Basse Saxe, Angela Merkel est apparu à sept reprises au côté de son « poulain » que l'on surnomme déjà le « Mac de Merkel ». David Mac Allister :

« Il y a quelques jours, un grand quotidien allemand écrivait: « Chère Angela, en Basse-Saxe, le Mac de Merkel se bat pour la victoire électorale. Eh bien vous savez quoi ? Je suis volontiers le Mac de Merkel. Chère Angela, tu es ce qu'il y a de mieux pour nous en Allemagne, tu as autant de succès en tant que notre chancelière que comme notre présidente de parti. »

Consciente de l'importance du vote de Basse Saxe, la chancelière a elle-même déclaré devant 1.200 partisans de la CDU à Hanovre jeudi soir : « Nous sommes tous impatients de connaître l'issue du vote de dimanche ».

Agé de 42 ans, David McAllister est souvent présenté en Allemagne comme le successeur le plus probable de la chancelière lorsque Angela Merkel passera la main.