1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Schröder et l'Union en conflit avant le sommet sur le chômage

A une semaine du sommet de la lutte contre le chômage entre Gerhard Schröder et l’Union, la majorité gouvernementale au parlement a rejeté le programme en dix points proposé par l’opposition. Le chancellier compte présenter d’ici peu un contre-projet. Par ailleurs, la presse allemande se penche ce matin sur les tribulations de Siemens lors de sa fusion avec le japonais Fujitsu.

Angela Merkel, présidente de la CDU

Angela Merkel, présidente de la CDU

La Frankfurter Allgemeine Zeitung constate amèrement que même pour solutionner le problème le plus urgent du pays, la tendance des deux cotés de l’édifice politique de faire la route ensemble est plus qu’infime. Preuve en a été faite jeudi au parlement. Pour aussi criante que soit la nécessité de cesser le petit jeu de la politique politicienne pour trouver un remède probant sur le marché du travail, l’espoir d’y parvenir n’a jamais été aussi ténu.

La CDU n’a pas lieu d’être satisfaite car son projet de lutte contre le chômage reste vague et brumeux juge le Bonner General-Anzeiger. La proposition de laisser choir les subventions aux particuliers qui construisent, au profit d’un allègement de l’impôts sur les entreprises fait certes preuve de bonne volonté. Cependant les avis divergent à ce propos au sein même de l’Union. À l’approche des élections dans le fief SPD de Rhénanie du Nord-Westphalie, la CDU doit se garder de prendre partie pour les patrons au détriment des salariés.

La tentative de l’Union de se jouer du chancellier pourrait se retourner contre elle, prévient le quotidien Die Welt. Schröder voit naturellement une chance de transformer le sommet en show médiatique et l’occasion non seulement de réhabilité son compère de la coalition, Joschka Fischer mais aussi de semer la zizanie au sein de l’opposition puisque les libéraux du FDP ne seront pas de la partie.

Autre thème enfin : la fusion qui a fait en 1999 des filiales europénnes de Siemens et Jujitsu le plus grand producteur d’ordinateur du vieux continent, a des suites juridiques rappelle la Frankfurter Rundschau. Trois personnes dont deux managers de haut rang auraient détournés près de dix millions de Mark à l’époque et également falsifié les bilans de Fujitsu pour facilité le mariage des deux firmes. L’enquête qui dure depuis plusieurs année n’est pas encore close et pourtant, et c’est là que le bât blesse encore plus : jusqu’a ce jour Siemens n’a pas informé ses actionnaires, ce qui donne lieu a des spéculations dans le milieu, concernant d’autres manipulations éventuelles. Le grand nom de l’électronique allemand devra s'en expliquer.

  • Date 11.03.2005
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9eb
  • Date 11.03.2005
  • Auteur Yann Durand
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9eb
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !