1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

SaveDakar pour mettre fin à l'incivisme

Au Sénégal, la campagne SaveDakar s’engage à combattre l’incivisme au sein de la population et veut lutter, notamment, contre l'occupation anarchique de l’espace public ou encore les dépôts d’ordures dans les rues.

Il suffit d’écrire le hashtag #savedakar sur Facebook, Twitter ou encore Instagram pour se plonger dans un décor saisissant, tant les scènes qui sont photographiées peuvent sembler surréalistes. 
On peut voir des bus bondés de monde, des commerces qui prennent la place des trottoirs, des poubelles à ciel ouvert ou encore des véhicules roulant en sens contraire.

Mais  "l'anarchie c'est aussi  l'occupation illégale de la rue lors des baptêmes, mariages et autres  manifestations religieuses", explique un des nombreux tweets du compte SaveDakar. Ce compte a été créé par Mandione Laye. Le photographe de 30 ans, à l’initiative de la campagne, est furieux contre ces cas d’incivisme : 
 

"Les marchands ambulants étalent leurs marchandises dans la rue, comme ils veulent. Les gens pissent dans les rues, ils mangent et ils jettent les papiers dans la rue. Sur la route, les gens conduisent comme ils veulent : c’est du je-m’en-foutisme total.  Tous ces laisser-aller ont été acceptés par le peuple sénégalais et jusqu’à présent, personne ne dit quelque chose. Il est temps que ça cesse." 

Alexandre Lette est un web-activiste sénégalais qui soutient également le projet. Il est optimiste quant aux retombées positives de l'action. 
 

"Il y a plus de 2 millions d’internautes au Sénégal et parmi ces 2 millions, c’est plus de 70% des jeunes de moins de 25 ans qui sont connectés. Alors les sensibiliser sur des réflexes éco citoyens, c’est aussi préparer la génération future à vivre dans un environnement sain.  Etant connectés et dans différents environnements,  ils peuvent toucher énormément de personnes à travers cette campagne."

Créé seulement le mois dernier, le compte Twitter de SaveDakar a déjà plus de 500 abonnés. Sur le fil hashtag, continuent de défiler des vidéos de soutien à la campagne et des photos relayant des cas jugés hors-la-loi. Mandione Laye espère qu’à terme les pouvoirs publics s’impliqueront davantage sur ces questions.
 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !