1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Sauvons l'Antarctique ! la Russie met son véto

Les journaux allemands analysent l'échec de la réunion internationale pour la protection de l'Antarctique qui s'est déroulée lundi et mardi à Bremerhaven en Allemagne. Moscou est opposé à la création de zones protégées.

la surpêche menace la survie des pingouins et des baleines

la surpêche menace la survie des pingouins et des baleines

Huit ans après l'échec de la précédente réunion sur l'Antarctique en Australie, cette conférence de Bremerhaven est elle aussi un fiasco complet, note die tageszeitung. Même les plus pessimistes espéraient un accord a minima permettant la création de vastes zones marines protégées dans l'Antarctique.

La Convention sur la conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique, regroupe 24 Etats plus l'Union européenne. Pour parvenir à désigner ces espaces marins protégés, il aurait fallu une décision unanime, or la Russie soutenue par l'Ukraine a mis son véto, avançant le fait que l'organisme ne peut pas juridiquement instaurer ces aires. Pour la taz, la Russie assume son rôle de trouble-fête mais ce blocage des propositions fait également les affaires d'autres nations comme le Japon, la Corée du sud et la Norvège qui n'ont pas non plus l'intention de renoncer à ces zones de pêche lucrative.

Deux projets étaient à l'étude explique la Süddeutsche Zeitung, l'un concernait la création de sept zones protégées sur la façade est de l'Antarctique. Le second projet défendu par les Etats-Unis et la Nouvelle-Zélande devait permettre de préserver la mer de Ross au sud-ouest de l'Antarctique. Les négociations ont échoué et c'est un écosystème exceptionnel qui se trouve menacé, regrette la Süddeutsche Zeitung, la mer de Ross est l'une des moins touchées par le changement climatique et les poissons qui y vivent sont la principale source de nourriture pour les pingouins, les phoques et les baleines. Par ailleurs, il s'agit également d'une importante zone de fraie pour le thon de l'Antarctique.

Des milliers de salariés grecs dénoncent la restructuration du secteur public.

Des milliers de salariés grecs dénoncent la restructuration du secteur public.

A propos de la situation en Grèce, la Frankfurter Allegmeine Zeitung souligne les progrès enregistrés grâce aux réformes déjà menées. La Grèce est parvenue à réduire son déficit budgétaire et l'abaissement du salaire minimum a permis d'éliminer le désavantage concurrentiel lié au coût du travail trop élevé, désormais les exportations se développent.

Le pays n'est pas pour autant sorti de l'auberge, estime Die Welt, l'Union européenne doit continuer à faire preuve de fermeté. C'est compréhensible que des milliers de personnes défilent dans les rues contre le plan de restructuration et la vague de suppression d'emplois dans la fonction publique. Mais, les milliards d'euros d'aide ne seront utiles que si le gouvernement grec parvient à redresser l'appareil d'État. Le respect des réformes prescrites est le seul chemin vers la prospérité, conclut le journal.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !