1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Sauvé par le dernier gong

Ieng Sary, ministre sous Pol Pot, est mort ce jeudi à l'âge de 87 ans. Le tribunal international de Phnom Penh n'aura donc pas l'occasion de le juger pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'Humanité.

Leng Sary,ancien ministre des affaires étrangéres de Pol Pot

Leng Sary, ancien ministre des affaires étrangéres de Pol Pot

Ieng Sary, ancien ministre des Affaires étrangères sous le régime de Pol Pot, était l'un des trois accusés du deuxième procès devant le tribunal spécial chargé de juger les responsables Khmers rouges. Désormais, seuls l'ancien chef de la propagande, Nuon Chea, et l'ex-président Khieu Samphan comparaissent encore devant la justice. Ils sont poursuivis pour leurs responsabilités dans la mort de deux millions de personnes entre 1975 et 1979.

Ieng Sary considéré comme « le frére numero trois » du régime avait été arrêté en novembre 2007avec son épouse Ieng Thirith à Phnom Penh. Mais, avant cette arrestation, il avait été condamné par contumace en 1979 lors d'un procés organisé par les Vietnamiens. En 1996 il est toute fois gracié. Son décés avant la fin de son procés au tribunal international fait réagir l'Association des victimes du génocide des Khmers. Billon Ung Boh Hor, présidente de l'association déplore qu'il soit mort sans jugement.

Écouter l'audio 02:00

"La plaie des victimes reste ouverte" (Billon Ung Boh Hor)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !