Sarah Palin, star de la Convention républicaine | International | DW | 04.09.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Sarah Palin, star de la Convention républicaine

Cette nuit, c'est Sarah Palin, la colistière de John McCain, qui s'est adressé aux délégués. Elle a insisté sur ses origines modestes et enthousiasmé la foule en attaquant Barack Obama en bonne et due forme.

default

John McCain et sa colistière Sarah Palin


Son discours était très attendu. Il faut dire que depuis que John McCain a dévoilé son nom, vendredi dernier, Sarah Palin ne cesse d'alimenter les controverses. Par rapport à sa fille d'abord qui, à 17 ans, est enceinte sans être mariée, mais aussi par rapport à une enquête parlementaire dont elle fait l'objet pour délit d'influence: en tant que gouverneur de l'Alaska, elle aurait travaillé dans un groupe qui collectait des fonds au profit du sénateur républicain Ted Stevens, poursuivi pour corruption. Selon le Washington Post, elle aurait, en tant que maire cette fois, embauché un lobbyiste pour pouvoir recevoir des fonds fédéraux.

USA Republikaner Nominierungsparteitag in St. Paul Familie Palin

Sarah Palin et la famille presque au grand complet

Pour autant, Sarah Palin ne s'est pas laissé intimider. Lors de son discours de 36 minutes, elle a mis en avant ses origines provinciales, et insisté sur l'importance de la famille dont elle a d'ailleurs présenté tous les membres: son mari, et ses cinq enfants dont son fils aîné qui devrait bientôt partir en Irak. Quant au dernier né, il est atteint de trisomie, une preuve de son combat contre l'avortement.

Mais avant tout, celle qui était encore inconnue il y a une semaine n'a pas hésité à attaquer Barack Obama, le candidat démocrate à la Maison Blanche:

«L'Amérique a besoin de plus d'énergie. Notre rival refuse d'en produire plus. La victoire en Irak est en vue. Il veut la défaite. Les états terroristes cherchent à obtenir des armes nucléaires le plus vite possible. Il veut les rencontrer sans condition préalable. Les terroristes d'Al Qaida continuent leurs manigances pour infliger un grand malheur à l'Amérique et il s'inquiète car personne ne va leur lire leurs droits.»


John Mc Cain a profité de l'enthousiasme de la foule pour rejoindre toute la petite famille sur scène et se féliciter de son choix plutôt controversé:

«La sélection s'est faite dans les règles de l'art et je suis très content du résultat.»

Le sénateur de l'Arizona a ensuite été officiellement désigné comme candidat à la présidentielle par les délégués. Il devrait accepter formellement cette nomination dans son discours de ce soir.




default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !