1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

Santé des prisonniers, santé des voyageurs

Le droit à la santé est un droit garanti par la Déclaration universelle des droits de l'homme. Mais de nombreux détenus tombent malades dans les prisons en Afrique.

Des prisons vétustes et surchargés, un manque d'hygiène, un approvisionnement en eau insuffisant, des carences alimentaires : les conditions sanitaires des établissements pénitentiaires africains sont souvent déplorables. La promiscuité favorise l'apparition du paludisme, de la gale, des diarrhées, etc. L'association Prisonniers sans frontières, présente dans près de 90 prisons en Afrique de l'Ouest, veille à améliorer la santé des détenus. Chaque semaine, 600 bénévoles rendent visite à quelques 27 000 prisonniers en Guinée, en Côte d'Ivoire, au Mali, au Burkina Faso, au Togo, au Bénin ou encore au Niger. Le président de PRSF, Michel Benoist, est l'invité de ce magazine. Il revient sur les problèmes de santé auxquels sont confrontés les détenus en Afrique.

Contrôle sanitaire aux frontières ?

Les virus ne s'arrêtent pas aux frontières, c'est pourquoi il existe un règlement sanitaire international censé s'appliquer dans les 194 pays du monde, avec notamment des vaccinations obligatoires.En Allemagne, il existe un Institut de veille sanitaire, l'Institut Robert KOCH, chargé de lutter contre les épidémies. Cet institut publie des recommandations sanitaires pour les voyageurs. Qu'en est-il en Afrique ? Exemple à la frontière entre le Togo et le Ghana. Notre correspondant Noël Tadegnon a pu constater qu'un commerce s'organise autour des carnets de vaccination, les cas de corruption sont fréquents.

Liens

Audios et vidéos sur le sujet