1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Sans Müntefering, coalition et SPD sur la brêche?

Franz Müntefering quitte ses fonctions de ministre du Travail et de vice-chancelier. Les raisons invoquées hier pour justifier sa décision sont d’ordre personnel, mais les journaux reviennent abondamment, bien sûr, sur cette double démission de l’une des figures-clefs de l’Etat et ses répercussions sur la coalition gouvernementale.

Franz Müntefering s'en va

Franz Müntefering s'en va

Franz Müntefering alimente les gros titres de tous les grands quotidiens nationaux. Pour Die Welt, son départ ne fera qu’exacerber les tensions existant au sein de la coalition gouvernementale. Die Welt écrit également que la chancelière risque d’avoir du mal à établir la même relation discrète, loyale et responsable avec les successeurs de Franz Müntefering : Olaf Scholz, ancien secrétaire général du SPD, qui hérite du ministère du Travail et Frank-Walter Steinmeier, le ministre social-démocrate des Affaires étrangères qui devient vice-chancelier.

La tageszeitung remarque que Franz Müntefering n’est pas le premier à quitter le navire SPD et pour le journal, ces désertions répétées chez les cadres du parti illustrent bien les dissensions internes des sociaux-démocrates. « Et maintenant ? » se demande donc le quotidien de gauche. Kurt Beck, le secrétaire-général du parti, devrait poursuivre ses contorsions pour échapper au corset des réformes libérales de l’Agenda 2010, initiées en son temps par Gerhard Schröder. Quant à la coalition, elle est toujours à même de fonctionner, mais le départ de Franz Müntefering la rend plus fragile que jamais.

Un point de vue partagé par la Frankfurter Rundschau qui résume ainsi la situation : l’architecture de la coalition change mais les stratégies du parti restent les mêmes.

L’autre grand quotidien de Francfort, la Frankfurter Allgemeine Zeitung, juge pour sa part qu’après l’échec des négociations sur un salaire minimum pour les postiers et le départ de Franz Müntefering, le moment aurait été parfait, pour les sociaux-démocrates, de quitter la coalition gouvernementale. Pourtant, le journal écrit que les crises semblent cimenter le pouvoir. La FAZ prévoit donc que, même si le ton se durcit au sein du gouvernement, la coalition actuelle restera en place. D’ailleurs le SPD ne menace même pas de quitter le pouvoir pour retourner dans l’opposition.

  • Date 14.11.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/CInd
  • Date 14.11.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/CInd
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !