1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

"Sans censure- Sansürsüz"

Ce mardi marque la journée mondiale de la liberté de la presse et suscite bien évidemment de nombreux commentaires dans les journaux allemands. La situation de la presse en Turquie est l'un des aspects évoqués.

Deutschland Medien Screenshot der Web-Seite der TAZ

Site internet de la taz, die tageszeitung

die tageszeitung, la taz diffuse une édition bilingue germano-turque pour dénoncer la censure du régime du président turc Recep Tayyip Erdogan. Sous le titre "Sans censure / Sansürsüz", en première page, une caricature montre un journaliste occidental en train d'interviewer un collègue turc assis à son bureau. Sur le mur derrière lui, un portrait du président Erdogan. "Qu'il n'y ait pas de liberté de presse en Turquie, c'est un mensonge ! En tant que journaliste je peux écrire ce que je veux…je suis libre! "dit le journaliste turc. Sur quoi, le collègue occidental qui lui tend le micro, demande : "Pouvez-vous par exemple critiquer le président dans vos titres?" La réponse du collègue turc: "Je suis libre.Pas fou ! "

Merkel und Erdogan

La chancelière Angela Merkel coopère avec le président turc Erdogan Turquie pour limiter l'afflux des migrants en Europe. Toutefois, elle insiste sur le respect des valeurs fondamentales que sont "les libertés de la presse, d'opinion et académique".

Dans son éditorial, le journal berlinois enfonce le clou: "On ne peut ignorer la véhémence avec laquelle le président turc combat la liberté de la presse qu'en étant dans le déni de la réalité ! " Egalement en ligne de mire de la taz : le silence de Bruxelles comme celui de Berlin sur les atteintes à la liberté de la presse en Turquie, dans le seul but de s'assurer qu'Ankara freine l'afflux de migrants vers l'Europe. "Le gouvernement allemand est dépendant de la bonne volonté turque. Alors il laisse faire, hormis quelques paroles critiques sporadiques. Mais on ne sera pas complice", affirme la taz ,"car ce sont les collègues turcs qui payent le prix pour notre tranquillité".

La liberté de quelle presse?

D'autres journaux se penchent aussi sur la liberté de la presse, en Allemagne, mais aussi sur celle qui règne dans les médias sociaux et sur le web.

Pegida Demonstration in Dresden

Manifestation du mouvement Pegida contre Angela Merkel à Dresde

"Aujourd'hui en Allemagne, avec les mouvements xénophobes comme Pegida et l'AfD, des forces se constituent, qui aimeraient mettre fin, sans tarder à la liberté de ce qu'ils appellent "la presse mensongère", relève le quotidien Kieler Nachrichten. Ces nouveaux nationalistes considèrent leurs forums sur internet comme la seule source de vérité ! Les avis contraires y sont éliminés, des rumeurs non vérifiées y sont rapidement diffusées et amplifiées, et les thèmes trop complexes ne sont pas abordés, critique l'éditorialiste qui, en conclusion, avertit: "De cette manière les populistes créent la base idéale pour fanatiser les masses ; pourtant les Allemands, de par leur histoire, connaissent ce phénomène et ses conséquences funestes! "

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !