1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Sankara, l'éternel combat

Plus de 25 ans après l'assassinat du capitaine Thomas Sankara, ses proches vont peut-être enfin savoir si la tombe située dans un cimetière de Ouagadougou est bien celle du père de la Révolution burkinabè.

Thomas Sankara et quatorze de ses camarades ont été enterrés sans que leurs familles ne puissent les identifier.

Thomas Sankara et quatorze de ses camarades ont été enterrés sans que leurs familles ne puissent les identifier.

Depuis le 15 octobre 1987, date de l'assassinat et de l'inhumation du capitaine Thomas Sankara, alors président du conseil national de la révolution au Burkina Faso, personne, ni sa famille, ni ses collaborateurs ou amis ne peuvent certifier que la tombe située dans le cimetière de Dagnoen à Ouagadougou est bien celle du père de la Révolution burkinabè.

Les enfants du président Thomas Sankara ont assigné l'Etat burkinabè en justice en vue d'obtenir une expertise de la tombe censée être celle de leur père. La décision de la justice est attendue pour ce 5 mars à Ouagadougou. Retrouvez ci-dessous les précisions sur cette affaire avec Yaya Boudani.

Écouter l'audio 02:07

« Je souhaite qu’on donne une suite positive à la demande de cette famille » (Jean Hubert Bazié)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !