Sale temps pour la burqa | Europe | DW | 22.04.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Sale temps pour la burqa

On reparle de la burqa en Europe : le Parlement belge veut engager son interdiction, y compris dans les lieux publics. Le président français Nicolas Sarkozy souhaite pour sa part une interdiction totale d’ici l’été

Les partisans de l'interdiction mettent en avant le respect des femmes

Les partisans de l'interdiction mettent en avant le respect des femmes

C’est un vieux débat qui ressort. Les députés belges s’attaquent à l'interdiction de la burqa mais le texte doit encore passer au Sénat, la chambre haute du Parlement, avant d’être entériné. Si le processus législatif est conduit à son terme, alors il sera interdit de porter la burqa pour sortir de chez soi. En cas d’infraction, le texte belge prévoit une mande de 15 à 25 euros.

Le président français s’est également prononcé mercredi pour une interdiction du port de la burqa dans les lieux publics et ceci en dépit de l’avis du Conseil d’Etat qui a estimé qu’une telle loi risquait de violer la Constitution. Peu importe a dit le Premier ministre François Fillon, il faut savoir prendre des « risques juridiques » et le texte devrait être présenté en Conseil des ministres au mois de mai pour un vote au Parlement qui pourrait intervenir avant

L’organisation de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch a déclaré qu’une interdiction totale du port de la burqa était incompatible avec la Convention européenne des droits de l’home et probablement aussi avec la législation de l’Union qui interdit toute forme de discrimination en fonction de la race ou de la religion.

Immigration saisonnière

Document accordant le droit de demeurer en Allemagne en tant que demandeur d'asile

Document accordant le droit de demeurer en Allemagne en tant que demandeur d'asile

La Commission européenne a présenté mardi une série de mesures concrètes en matière de justice et d’affaires intérieures. Celles-ci s’incluent dans un vaste programme, baptisé programme de Stockholm et qui, d’ici 2014, prévoit la mise en place de normes communes destinées à mieux protéger les droits des citoyens européens et sur ce point, la question des données informatiques est essentielle.

Par ailleurs, des normes communes doivent être mises en place en matière d’immigration saisonnière, un principe admis par Bruxelles. Mais aussi en matière de droit d’asile avec la mise en place d’un régime d’asile européen.

Le Parlement fait de la résistance

Logo de SWIFT, la Société des transactions financières internationales basée en Belgique

Logo de SWIFT, la Société des transactions financières internationales basée en Belgique

Il y a deux mois, le Parlement européen a refusé un accord qui prévoyait le transfert de données concernant les transactions bancaires des citoyens européens et ceci au titre de la lutte anti-terroriste : c’est l’accord SWIFT. Le Parlement européen a en effet plus de pouvoir depuis l’entrée en vigueur du Traité de Lisbonne. Il a notamment un droit de regard sur les traités internationaux. Mais la nouvelle mouture de l’accord qui vient d’être présenté par la Commission ne satisfait pas le Parlement. Or, le temps presse puisque Bruxelles espère avoir bouclé un nouvel accord d’ici le mois de juin.

Risque-t-on un nouveau blocage ? C’est la question que nous avons posé à l’eurodéputé Marie-Christine Vergiat.

Musique symphonique de films

A Prague, un réalisateur de film peut louer les services d'un orchestre symphonique pour un prix modique

A Prague, un réalisateur de film peut louer les services d'un orchestre symphonique pour un prix modique

Prague, la capitale de la République tchèque a longtemps été une destination privilégiée par les producteurs et réalisateurs de films qui profitaient des coûts réduits et du savoir-faire sur place. Mais Prague – et c’est moins connu – reste aussi une destination privilégiée par les compositeurs de musique classique pour la production de musiques originales de films ou même maintenant de jeux vidéo. Il est possible d’y louer pour un prix modeste les services par exemple d’un orchestre symphonique. C’est dans un studio du centre de Prague que sont enregistrés des notes qui feront le tour du monde.

Reportage de notre correspondant Alexis Rosenzweig.

Auteur : Jean-Michel Bos