1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Saint-Petersbourg, nouvel épisode de la série noire des attentats islamistes en Europe

L'auteur de l'attentat qui a fait 14 morts et 49 blessés dans le métro de Saint-Pétersbourg est un Russe né au Kirghizstan.

"Depuis que la Russie réaffirme ses ambitions de grande puissance avec des opérations militaires, le jihad régional de "L’Emirat du Caucase" prend de l’ampleur, relève le quotidien Landeszeitung. Fin septembre 2015, l’Etat Islamique avait même déclaré la guerre au Kremlin. La série de défaites de l’Etat Islamique en Irak et en Syrie aggrave encore la situation sécuritaire en Russie, car de nombreux miliciens jihadistes aguerris rentrent au pays."

Russland Blumen und Kerzen am Anschlagsort in St. Petersburg (picture-alliance/dpa/Lehtikuva/J. Nukari)

Les habitants de Saint- Petersbourg sont en deuil.

La Süddeutsche Zeitung estime que : "pour le président russe et son gouvernement, l’attentat de Saint-Petersbourg et la lutte contre le terrorisme sont un défi de taille juste à un moment où les responsables politiques du pays sont quelque peu ébranlés : ces dernières semaines, des manifestations anti-corruption à travers tout le pays sont devenues un test pour l’Etat à moins d’un an de l’élection présidentielle…"

Russland Explosion Metro in Sankt Petersburg (Reuters)

Un blessé est évacué par les secouristes de la station de métro "Sennaya Ploschad" lundi juste après l'attentat.

 

Paris, Bruxelles, Nice, Berlin, Londres... Une série.


Plusieurs journaux relèvent la multiplication des actes terroristes islamistes et des tentatives d’attentat ailleurs en Europe ces derniers mois…

 "Avec l’attentat de Saint-Petersbourg, la série de l’horreur terroriste continue, constate la FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung, comme il y a deux semaines à Londres, à Berlin en décembre, à Nice en juillet, à Bruxelles en mars et à Paris en novembre 2015."

Le quotidien Tagesspiegel rappelle aussi l’attentat à la bombe avorté dans la gare centrale de Bonn en décembre 2012. Hier lundi un tribunal de Düsseldorf a condamné le principal accusé, Marco Gaebel, un Allemand de 29 ans converti à l’islam, à la prison à vie. "Une peine élevée, mais un signal fort", estime le quotidien berlinois…

Deutschland Prozess wegen versuchten Anschlags auf Hauptbahnhof Bonn (picture-alliance/dpa/F. Gambarini)

Marco G. un Allemand converti à l'islam a été condamné le 3 avril 2017 à la prison à perpétuité pour une tentative d' attentat à la bombe à la gare de Bonn en décembre 2012.

Un avis partagé par la Rheinische Post de Düsseldorf qui souligne que "face à quelque 10.000 salafistes fichés en Allemagne, les services de sécurité doivent contrôler de plus près ces fanatiques. On a besoin d’une meilleure prévention contre ceux qui risquent de sombrer dans une folie religieuse, poursuit le journal. Et des verdicts forts tels que celui de Düsseldorf sont nécessaires contre les criminels meurtriers ", plaide le quotidien.

" Le tribunal a voulu montrer que l’Etat est sur ses gardes et qu’il fait quelque chose contre la terreur salafiste en Allemagne, souligne le Kölner Stadt Anzeiger . Ce n’est pas le plus mauvais message en cette année électorale" conclut le quotidien de Cologne.

Les services du renseignement intérieur estiment que sur les 10.000 islamistes radicaux en Allemagne, 1.600 pourraient passer à la violence.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !