1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Sahel : l'UE promet 50 millions d'euros pour lutter contre le terrorisme

L’Union européenne s'est engagée, lundi, à contribuer à hauteur de 50 millions d'euros à la lutte contre le terrorisme au Sahel. L'aide devrait permettre aux pays du G5 Sahel de créer, notamment, une force conjointe.

Écouter l'audio 01:16

"L'Union européenne est clairement aux côtés du G5 Sahel" (Federica Mogherini)

L'Union européenne a annoncé une aide de 50 millions d'Euros au combat contre le terrorisme dans la région du Sahel. Cet appui financier devrait permettre la mise en place d'une troupe anti-terroriste à l'échelle régionale. L'annonce a été faite, à Bamako par Federica Mogherini. La chef de la diplomatie de l'Union européenne participait à une réunion des ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel qui s'est achevée hier dans la capitale malienne.

"Une force conjointe avec une très forte coopération régionale et une forte coordination avec les autres opérations qui sont présentes sur le territoire est - nous pensons – la seule, la meilleure façon de faire face soit aux défis du terrorisme mais aussi au contrôle du territoire quand il s'agit de combattre les trafics de toutes sortes que ce soit de drogue, d'armes ou d'êtres humains. L'Union Européenne est clairement aux côtés des pays du G5, du G5 en tant que tel parce que pour nous la sécurité, la prospérité, le développement du Sahel est un facteur clé de la sécurité, du développement, de la stabilité de l'Europe. On est vraiment partenaires, amis, voisins, frères et sœurs et cela se traduit par un engagement concret. C'est pour ça que l'Union Européenne, comme premier partenaire du G5 Sahel peut annoncer aujourd'hui, je suis fier de l'annoncer, une contribution de 50 millions d`euros pour soutenir le déploiement de la force conjointe. Cela va être une contribution qui va arriver vite et qui j'espère va montrer la bonne direction aux autres partenaires du G5 Sahel", a déclaré Mme Mogherini. 
 

Lors de la rencontre de Bamako,  le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a indiqué que les effectifs prévus pour cette force étaient passés de 5.000 à 10.000 hommes. Cette décision a été prise par les chefs d'Etat du G5 Sahel. Le groupe des 5 regroupe le Mali, le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !