1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Saddam Hussein devant ses juges

Hier, l’ancien dictateur irakien, Saddam Hussein, renversé par les forces de la colition occidentale dirigée par les USA, comparaissait devant ses juges pour crimes contre l’humanité. Les grands quotidiens de la presse allemande analysent uni sono les doutes qui existent quant au caractère équitable de ce procès.

Saddam Hussein conteste la légitimité de son procès et se considère toujours comme le président de l'Irak.

Saddam Hussein conteste la légitimité de son procès et se considère toujours comme le président de l'Irak.

Ce procès ne peut pas être équitable, ne serait-ce que pour des raisons de procédure, lance la Frankfurter Rundschau. Mais surtout, cela arrange bien les USA qui, en cas de condamnation à mort, n’auraient plus besoin de craindre les questions embarrassantes au sujet de leur grande bienveillance envers le dictateur de Bagdad avant 1990.

Le procès contre Saddam Hussein est une chance pour la juridiction pénale internationale, estime la Tageszeitung de Berlin, et de critiquer la procédure d’hier ouverte devant une cour nationale. De nombreux indices indiquent que des faiblesses vont se faire jour au cours des mois qui viennent. L’instance idéale serait alors le Tribunal International de La Haye.

La Süddeutsche Zeitung aussi préfèrerait un tribunal international. Pour elle, le droit est une arme. Les tribunaux spéciaux mis en place par les Nations Unies pour la Yougoslavie ou le Rwanda ont démontré qu’une procédure mondialement reconnue et un travail d’enquête minutieux ont permis la tenue de procès pénaux libérés des parasitages politiques et qui se concentraient sur la question fondamentale de savoir qui était responsable de quoi.

Il est douteux que les circonstances permettent un procès conforme aux critères d’équité de l’état de droit, souligne la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Personne ne conteste qu’il s’agit bien là d’un exemple de la justice des vainqueurs. La qualité d’état de droit est bien plus élevée dans un pays comme l’Allemagne ou les Etats-Unis que dans un état où la justice ne dispose pas d’une tradition d’indépendance. Mais au vu des expériences réalisées jusqu’ici dans le cadre du procès Milosevic, la comparution de l’ancien dictateur devant une cour pénale internationale aurait été considérée comme une mauvaise plaisanterie par de nombreux Irakiens, indépendamment des intérêts de Washington d’ailleurs.

Pour Die Welt enfin, l’Irak et le monde arabe seront pour la première fois de leur histoire confrontés au concept de crime contre l’humanité. Si à l’issue de ce procès l’opinion connaît ce que Saddam Hussein a imposé à son peuple et apprend ce qu’il aurait pu atteindre sans lui, ce serait un grand pas en avant pour cette démocratie naissante, conclut le journal.

  • Date 20.10.2005
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9cG
  • Date 20.10.2005
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9cG
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !