1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Saïf al-Islam condamné à mort par contumace

Saïf al-Islam, l'un des fils de Mouammar Kadhafi a été reconnu coupable d'assassinat et de corruption. Le procès est critiqué par les défenseurs des droits de l'Homme.

Écouter l'audio 00:35

"Une reconnaissance internationale de la Libye ne peut se faire que sous le signe de la justice" (Hardy Ostry, KAS Tunis)

En Libye, Saïf al-Islam, le fils de l'ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, a été condamné à mort par contumace par un tribunal de Tripoli pour avoir réprimé la révolte populaire de 2011.

Huit autres hauts responsables de l'ancien régime ont eu la même peine, dont l'ancien chef des services de renseignement et l'ancien Premier ministre Baghdadi al Mahmoudi. Saïf al Islam est détenu depuis 2011 à Zentane, dans l'ouest de la Libye. Il est aux mains de miliciens qui ont toujours refusé de le remettre au gouvernement de Tripoli, non reconnu par la communauté internationale.

Cette condamnation à mort peut-elle influer le fragile dialogue politique entamé en Libye sous l'égide de l'ONU ? Écoutez l'avis d'Hardy Ostry, le représentant de la Fondation Konrad Adenauer à Tunis, au micro de Kait Bolongaro, en cliquant sur la photo ci-dessus.

Les condamnés à mort peuvent faire appel du verdict en vertu du droit libyen. Le Conseil de l'Europe a dénoncé la décision de la justice libyenne. Selon l'instance, l'affaire aurait dû être portée "devant la Cour pénale internationale de La Haye pour un procès équitable". Saif al-Islam fait en effet l'objet d'un mandat d'arrêt de la CPI pour crimes de guerre.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !