1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Série de réactions après des frappes américaines en Syrie

Le président américain Donald Trump a déclenché des frappes contre la Syrie en riposte à une attaque chimique présumée imputée au "dictateur Bachar al-Assad". Trump exhorte les "nations civilisées" à la solidarité.

Série de réactions après des frappes de l'armée américaine contre une base aérienne en Syrie. L'opposition syrienne salue l'action américaine basée sur des accusations d'usage supposé d'armes chimiques par le régime syrien mardi dernier.

Pour le ministre des affaires étrangères de l'Allemagne Sigmar Gabriel, la réaction des Etats-Unis est compréhensible. Israel et la Grande Bretagne annoncent leur soutien total. La France parle d'un avertissement au régime Assad. L'Iran dit condamner énergiquement les frappes américaines et le régime syrien parle d'une aggression. Un haut responsable parlementaire russe dénonce une action en faveur des seuls intérêts géopolitiques américains.

Après les frappes survenues dans la nuit et qui ont quasiment détruit la base aérienne d'Al-Chaayrate, le président Donald Trump a défendu son action :

"Aujourd'hui, j'ai ordonné des frappes militaires contre la base aérienne syrienne d'où a été lancée l'attaque à l'arme chimique. Il ne peut y avoir de doute que le régime syrien a fait usage d'armes chimiques, en violation de ses obligations et en toute ignorance des appels des Nations unies et du Conseil de sécurité. Cette nuit, j'appelle toutes les nations civilisées à se joindre à nous pour mettre fin au massacre en Syrie et aussi au terrorisme sous toutes ses formes."

Pas moins de 50 missiles ont été tirés depuis un navire de guerre américain positionné dans la méditerranée.

Alors que les alliés de Washington applaudissent cette première opération militaire américaine contre le régime de Damas, la Russie et l’Iran qui soutiennent le régime syrien parlent d'"acte irresponsable". Les frappes américaines surviennent trois jours après une attaque chimique présumée qui a choqué le monde. Ecoutez l'analyse de Frédérico Santopinto, chercheur au Groupe de Recherche et d’information sur la paix et la sécurité, le GRIP basé à Bruxelles. #audio#

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !