1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Séminaire gouvernemental et bons chiffres (quoique)

Les journaux allemands reviennent bien sûr sur ce séminaire gouvernemental de Meseberg et les projets de la coalition pour les deux années à venir. Les éditorialistes analysent également la nouvelle annoncée hier par l’Office fédéral des statistiques de Wiesbaden : l’excédent des finances publiques, pour la première fois depuis la réunification de 1990.

Le gouvernement Merkel à Meseberg

Le gouvernement Merkel à Meseberg

En Une de la Süddeutsche Zeitung et de la Frankfurter Rundschau, on peut voir la même « photo de famille » du gouvernement fédéral, prise sur les marches du château de Meseberg. Le quotidien de Francfort a même choisi d’agrémenter le cliché d’un cadre doré, à l’ancienne. Pour la Frankfurter Rundschau, le séminaire de la coalition avait en effet pour principal objectif de mettre en scène la cohésion du gouvernement, en dépit des dissensions des derniers mois entre ministres chrétiens- et sociaux-démocrates. La politique vit d’images, explique le journal, et Angela Merkel a montré, lorsqu’elle assumait la présidence tournante de l’Union européenne, qu’elle savait en jouer avec habileté.

Pour ce qui est de l’excédent public annoncé hier, les journaux mesurent leur enthousiasme. La Süddeutsche Zeitung explique que si des économies ont pu être faites, c’est à cause de la politique d’austérité des dernières années. La Frankfurter Allgemeine Zeitung titre sobrement « Dans le plus » et remarque que ce sont surtout les gouvernements régionaux et les communes qui ont permis ces bons résultats, plus que le gouvernement fédéral. La FAZ déplore qu’au sortir de son séminaire de Meseberg, le cabinet Merkel annonce de nouvelles dépenses à tout va plutôt que de profiter de la conjoncture favorable pour rembourser ses créances pour limiter les intérêts, parce que la facture, poursuit la FAZ, ce sont les Allemands qui devront la payer dans quelques années.

Une analyse approfondie dans la tageszeitung. Le quotidien de gauche explique qu’une fois de plus, ce sont les consommateurs, les revenus moyens et faibles et les bénéficiaires des aides sociales qui ont dû se serrer la ceinture pour assainir les finances publiques dont l’équilibre a été obtenu au prix notamment de la hausse de la TVA, et de coupes drastiques dans les allocations versées aux chômeurs ou aux retraités, alors que les charges patronales, elles, seront encore allégées l’année prochaine. La taz note enfin que l’excédent enregistré s’explique aussi par un désengagement grandissant de l’Etat dans de nombreux secteurs. Quitte à rendre l'Allemagne boiteuse en termes d’infrastructures et d’éducation.

  • Date 24.08.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fW
  • Date 24.08.2007
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C2fW
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !