1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Séisme au Japon : des centrales qui inquiètent

Nouveau tremblement de terre d’une magnitude de 7,1 dans la région de Sendai, au Nord-Est du pays. Tous les regards se sont tournés vers les centrales nucléaires de la région.

default

Vue aérienne de la centrale d'Onagawa, au Nord-Est du Japon

C’est la centrale nucléaire d'Onagawa, dans le Nord-Est du pays, qui a suscité l’inquiétude.La centrale est arrêtée depuis le séisme et le tsunami du 11 mars mais le combustible qu'elle contient doit être en permanence refroidi. Hidehiko Nishijama, directeur général de l’agence nucléaire japonaise.

"D’après les rapports que nous avons pu consulter, il y a eu de petits débordements d’eau à proximité des réacteurs 2 et 3. Et on a constaté dans le bloc 2 que de l’eau avait débordé du bassin de désactivation du combustible usé".

De l'eau a également été découverte sur le sol à plusieurs étages des bâtiments des autres unités, en très petite quantité cependant. Il s'agit de débordements d’une eau faiblement radioactive. Le niveau de radioactivité relevé aux abords de la centrale est resté inchangé. La structure des bâtiments n’a par ailleurs pas été endommagée par les secousses.

Pas de nouveaux dommages à Fukushima

Située à une centaine de kilomètres au sud d'Onagawa, la centrale de Fukushima n’a pas subi de nouveaux dommages. On écoute le porte-parole de Tepco, l’opérateur de la centrale.

Mitarbeiter der Firma Tepco Japan Fukushima Reaktor Atomkraftwerk Unglück

Les travaux se poursuivent à la centrale de Fukushima

"La situation reste inchangée dans les blocs des réacteurs 1, 2 et 3. Nous poursuivons les opérations de refroidissement. Pas de changement non plus au niveau du bassin d’eau radioactive".

En revanche, plus de trois millions de foyers du Nord étaient encore privés d'électricité vendredi matin. En cause, l'arrêt de centrales thermiques.

Levée des interdictions sur les produits frais

Le porte-parole du gouvernement japonais a indiqué qu’il fallait s’attendre à de nouvelles répliques sismiques de magnitude 5 ou 6. C’est dans ce contexte que le gouvernement japonais a décidé de lever les restrictions de vente de certains produits frais comme les légumes et le lait provenant des environs de la centrale de Fukushima. Une décision motivée par un constat sur le terrain : les niveaux de radioactivité dans les environs de la centrale sont pour l’instant orientés à la baisse.

Alors que de nombreux pays étrangers, dont les Etats-Unis, le Canada, la Russie et Taiwan, ainsi que l'Union européenne, interdisent ou restreignent l'importation de produits frais japonais, l’Inde lève son interdiction, en exigeant cependant des certificats "sans radiation" sur les cargaisons en provenance de l'archipel.

Auteur : Elise Cannuel
Edition : Carine Debrabandère 

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !