Sécurité renforcée à Téhéran | International | DW | 14.02.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Sécurité renforcée à Téhéran

L'Iran n'est pas à l'abri de la "fièvre tunisienne". Les autorités ont renforcé la présence policière dans les rues de Téhéran en prévision d'une manifestation de l'oppositionce lundi

default

Manifestants Iraniens dans les rues de Téhéran le 17 Juin 2009

L'Iran sera-t-il aussi gagné par la contestation dans le monde arabe ? en tout cas, les forces de sécurité se sont déployées en masse dans les rues de Téhéran ce lundi pour prévenir une manifestation de solidarité avec les soulèvements populaires en Egypte et en Tunisie.

Toutes les lignes des téléphones fixes et portables de l'opposant Hussein Moussavi et de son épouse sont en effet coupées depuis dimanche. L'accès à son domicile a aussi été barré par des voitures de police.

Par ailleurs, la présence des forces anti-émeutes est très visible dans le centre de la capitale, Téhéran.

L'autre leader de l'opposition et ancien chef du Parlement Mehdi Karoubi, est également en résidence surveillée depuis jeudi.

Les deux chefs de file de l'opposition Iranienne avaient demandé une autorisation pour organiser ce lundi des rassemblements de soutien aux révoltes en Tunisie et en Egypte. Mais le pouvoir a interdit toute manifestation, estimant qu'il s'agissait d'un stratagème pour manifester contre le gouvernement.

Pour mémoire, le pouvoir iranien avait en juin 2009, sévèrement réprimé le mouvement de contestation né après la réélection controversée du président Ahmadinejad. Des milliers de personnes avaient été arrêtées lors de cette répression qui avait fait des dizaines de morts.

Auteur : Hervé Gogoua
Edition : Mireille Dronne

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !