Rwanda, il y a 17 ans débutait le génocide | Afrique | DW | 07.04.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Rwanda, il y a 17 ans débutait le génocide

Côte d'Ivoire et Libye - ces deux pays dominent actuellement l'actualité africaine. Le risque de génocide y a déjà été évoqué à maintes reprises. Le Rwanda, lui, l'a connu pour de vrai.

default

Parc National de Nyungwe Rwanda

Au soir du 6 avril 1994, l'attentat contre l'avion du président Juvenal Habyarimana donnait le coup d'envoi à des tueries programmées qui feront quelque 800 000 morts, principalement chez les Tutsis. Le Rwanda tout entier commémore aujourd'hui cette tragédie. Les céremonies officielles ont lieu au stade Amahoro de Kigali.

La période de deuil national s'étendra jusqu'en juillet. Et elle ravivera sans doute la douleur, entre autres, des veuves du génocide. Celles qui ont perdu non seulement leur mari, mais aussi dans la plupart des cas le soutien de famille. Depuis 1995 l'Association des veuves du génocide s'emploie donc, au delà du soutien pyschologique, à développer pour ces femmes des activités qui assurent leur indépendance économique. Odette Kayirere , la secrétaire exécutive de cette association concède que le traumatisme est encore vivace.

Ruanda Präsidentschaftswahl 2010 Afrika Kigali Paul Kagame

Paul Kagame

17 ans - c'est presque une génération. Le président Kagamé, celui la même qui a mené son front patriotique rwandais à la victoire en juillet 1994, dirige son pays d'une poigne de fer. La réconciliation a été imposée par le sommet.

Mais elle est bien réelle selon l'ancien président ghanéen John Kufuor qui s'est rendu sur place en sa qualité de président d'une organisation, Interpeace, qui oeuvre à la paix dans le monde.

Ruanda Völkermord

Dancila Nyirabazungu , une survivante du génocide au mémorial "Queen of the Apostles Church of Ntarama" près de Kigali

"Quand vous visitez aujourd'hui le Rwanda vous voyez qu'il a réussi à sortir du conflit, Hutus et Tutsis vivent maintenant en paix et ont initié un développement économique rapide, avec la construction d'infrastructures. Jamais vous ne pourriez imaginer que ce pays a vécu un génocide il y a une décennie et demie. C'est vraiment devenu un exemple de réconcilitation et de construction de la paix."

La communauté internationale a laissé faire le génocide au Rwanda. Raison pour laquelle sans doute Paul Kagamé soutient l'intervention occidentale en Libye.

Auteur : Marie-Ange Pioerron
Edition : Philippe Pognan