1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Roswitha Sesterhenn, factrice

Chaque jour, Roswitha Sesterhenn sillonne les routes de la Moselle. La factrice de 50 ans apporte le courrier chez leurs destinataires. En privé, elle se qualifie de casanière pour qui la famille est tout ce qui compte.

default

Roswitha Sesterhenn

La plupart des gens sont encore dans les bras de Morphée, mais pour Roswitha Sesterhenn la journée commence. Le réveil a sonné à quatre heures 20. En un clin d’œil elle est douchée, a bu son café et avalé un petit quelque chose. Pas besoin de réfléchir à ce qu’elle va se mettre sur le dos – l’avantage d’avoir une tenue de travail obligatoire !

Gesichter Deutschlands RoSeP1

Roswitha Sesterhenn rencontre parfois de drôle d'oiseaux.

A cinq heures et demie dernier délai, Roswitha Sesterhenn quitte sa maison de Keldung. Cette petite bourgade de 231 habitants est rattachée à la commune de Münstermaifeld, dans le Land de Rhénanie-Palatinat. C’est là, dans les montagnes de l’Eifel, que Roswitha Sesterhenn est née et a grandi. Elle n’a jamais voulu partir et se qualifie elle-même de « campagnarde jusqu’au bout des ongles ».

Plus que « la chef »

Dix minutes plus tard et seize kilomètres plus loin, Roswitha Sesterhenn est arrivée sur son lieu de travail : le centre de tri de Kobern-Gondorf, un village idyllique au milieu des vignobles de la Moselle. En tant que responsable d’équipe, la postière doit s’acquitter de nombreuses tâches d’organisation. Le courrier livré et pré-trié doit être réparti parmi les différents facteurs, qui partent ensuite le distribuer dans leur zone postale. Le centre de distribution couvre 23 zones et emploie 40 personnes. Endurance, résistance au stress et un bon esprit logistique sont des conditions vitales pour réussir dans ce métier : « je suis responsable de tout ici, du papier toilette aux stylos », confie Roswitha Sesterhenn dans un éclat de rire.

Gesichter Deutschlands RoSeP2

En tant que chef, elle est responsable de l'organisation.

Ses collègues, elle les aime bien et s’entend bien avec eux. Peut-être parce qu’elle n’est « chef » que tôt le matin. A partir de neuf heures en effet, Roswitha part en tournée. Avant cela, elle aura comme les autres porté ses caisses, trié le courrier et chargé lettres et paquets dans sa voiture de service.

La voiture en question, c’est un utilitaire jaune avec lequel Roswitha Sesterhenn dévale les rues étroites et escarpées typiques de la région qui borde la Moselle. Elle essaie de s’approcher le plus près possible des maisons pour ne pas avoir à marcher trop longtemps. Malgré cela, elle en parcourt des kilomètres à pied…

Jeune grand-mère

Gesichter Deutschlands RoSeP3

La voiture de fonction : jaune poste !

La journée de travail se termine vers 14 heures. De retour à la maison, Roswitha Sesterhenn s’allonge une petite heure. Plus tard dans l’après-midi, elle prépare le dîner pour son mari Tony. Celui-ci travaille dans un journal régional, la « Rheinzeitung » comme conseiller média. A côté de cela, il entraîne l’équipe locale de football.

La factrice n’aime pas particulièrement faire la cuisine, même si son mari affirme qu’elle a un certain talent. Ce qu’elle préfère, Roswitha, c’est lire un bon livre, de préférence un roman historique. Ou alors, téléphoner à sa sœur qui habite à une centaine de kilomètres, ce qu’elle fait souvent depuis la mort de sa mère. Roswitha Sesterhenn s’est longtemps occupée de sa mère. Depuis quatre semaines, la cinquantenaire a une nouvelle mission : s’occuper de son petit-fils. Et pour ça, pas besoin de faire beaucoup de kilomètres : son fils Thomas habite avec sa copine dans le village voisin.

Auteur: Yuliya Siatkova
Traduction : Anne Le Touzé
Edition : Konstanze von Kotze

La rédaction vous recommande

Liens