1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Archives Afrique

Romano Prodi, nouvel émissaire pour le Sahel

L’ancien chef du gouvernement italien a été nommé par Ban Ki-moon. Il sera chargé de coordonner les efforts des Nations unies pour mettre au point et appliquer une stratégie régionale intégrée pour le Sahel.

Romano Prodi

Romano Prodi

Romano Prodi devra aussi « susciter, soutenir et coordonner l'engagement international en appui aux efforts des pays du Sahel pour régler cette crise complexe, y compris en se concentrant dans un premier temps sur le Mali » a déclaré le secrétaire général de l'ONU par la voix de son porte-parole.

La décision de principe de nommer un envoyé spécial pour le Sahel avait été prise lors d'une réunion à haut niveau sur la situation dans le nord du Mali, tenue en marge de l'Assemblée générale de l'ONU fin septembre. Aucun nom n'avait alors été annoncé.

Romano Prodi, 72 ans, avait été chef du gouvernement italien entre 1996 et 1998 puis de 2006 à 2008. Il a également présidé la Commission européenne de 1999 à 2004.

Quel regard la classe politique malienne porte-t-elle sur la personne de Romano Prodi, quels seront les enjeux pour ce nouvel émissaire ? Pour en parler, Paulin Bashengezi a interrogé Moumouni Soumanou, il est professeur assistant en sciences politiques à l’université de Bamako. Écoutez-le ci-dessous.

Écouter l'audio 02:00

"On peut le créditer d’une bonne expérience par rapport à la connaissance des pays africains" (Moumouni Soumanou, analyste politique malien)

Audios et vidéos sur le sujet