1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Richard von Weizsäcker: un président exemplaire

Le décès de l'ancien président allemand, Richard von Weizsäcker, attriste le pays. Président de 1984 à 1994, le conservateur était considéré comme l'une des instances morales de l'après-guerre.

Deutschland Geschichte Kapitel 4 1979 – 1989 Richard von Weizsäcker Rede im Bundestag

Richard von Weizsäcker le 8 mai 1985 lors de son célèbre discours au Bundestag sur le 8 mai 1945

"Depuis 1945, les Allemands n'ont jamais autant respecté et même vénéré une autre personnalité que Richard von Weizsäcker " constate la taz, die tageszeitung. Le quotidien de Berlin rend hommage a celui qui a été le premier chef d'Etat allemand à affirmer que le 8 mai 1945 avait marqué la "libération" et non la "capitulation" de l'Allemagne.

Bildergalerie Richard von Weizsäcker

Richard von Weizsäcker (à g.) avec le président américain Ronald Reagan (centre) et le chancelier allemand Helmut Schmidt (juin 1982 à Berlin)

"Richard von Weizsäcker était l'élégance personnifiée", relève la Süddeutsche Zeitung. "Il a prouvé jusqu'où de bonnes manières, une prestance impeccable et l'intégrité morale peuvent mener un homme dans la vie. Président, Weizsäcker incarnait exactement pour les Allemands ce qu'ils attendaient d'un bon dirigeant qui a tiré les lecons du passé nazi. Officier loyal de la Wehrmacht pendant la guerre, il s'est transformé après 1945 en un démocrate libéral, dont les cheveux blancs comme neige étaient chez lui signe de sagesse et d'autorité sereine.

La Grèce, ses dettes et sa politique économique

Le nouveau Premier ministre grec Alexis Tsipras et de son ministre des Finances Yanis Varoufakis font l'objet de nombreux commentaires.

Griechenland PK Jeroen Dijsselbloem & Gianis Varoufakis 30.01.2015

Jeroen Dijsselbloem, Chef de l'Eurogroupe et Yanis Varoufakis le ministre grec des Finances à Athènes le 30 janvier 2015

Yanis Varoufakis arrive à lui seul à incarner à la fois le « bon flic » et le « mauvais flic »relève la Frankfurter Allgemeine Zeitung. « Devant les médias grecs, il a rejeté catégoriquement toute coopération avec les créanciers internationaux de la Troika – et ridiculisé ainsi le chef de l'Eurogoupe, assis à côté de lui. Peu après cet affront, le ministre grec des Finances a relativisé ses propos, invoquant des erreurs de traduction. Le journal explique cette duplicité par le fait que, vis-à-vis de ses électeurs, le nouveau gouvernement grec doit maintenir la rhétorique de sa campagne électorale. D'un autre côté, le vainqueur du scrutin, Alexis Tsipras, ne peut pas ignorer complètement les réalités économiques ! L'Etat grec manque de moyens financiers, et Tsipras va essayer de semer la zizanie entre les différents créanciers européens", conclut le journal...

Finanzminister Treffen in Paris Yanis Varoufakis und Michel Sapin

Yanis Varoufakis et son homologue francais, le ministre des Finances Michel Sapin (à dr.) le 1er février 2015



"Ce ne sont pas les pays de la zone Euro qui ont besoin de la Grèce pour stabiliser la monnaie, affirme pour sa part le quotidien Die Westfälischen Nachrichten. C'est la Grèce qui a besoin de l'euro pour ne pas retomber au niveau économique d'un pays en développement. Si la Grèce veut faire partie durablement de l'union monétaire, alors les mesures d'économies ne sont qu'un premier pas, assure l'éditotialiste. A moyenne échéance, une profonde restructuration du pays est inévitable!"

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !