1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Revue de presse


- Parmi les thèmes internationaux, deux sont aujourd'hui largement commentés par les journaux allemands... : la politique israélienne et la situation en Irak...

- Alors que le Premier ministre israélien a dû, sept heures durant, répondre hier à un interrogatoire de police à propos de deux affaires financières, susceptibles de ternir son image dans l'opinion publique, Ariel Sharon se voit confronté à un autre problème, plutôt inattendu celui-là...En effet, personne d'autre que le commandant en chef des forces armées israéliennes, Moshe Jaalon reproche à son gouvernement de lourdes fautes et manquements dans sa politique vis à vis des Palestiniens. Pour le quotidien Süddeutsche Zeitung de Münich, il est clair que "l'opinion publique ouvre grand les oreilles quand le commandant en chef met en corrélation la haine des Palestiniens et la popularité de leurs milices terroristes avec la politique d'occupation israélienne. Les cris de protestations sont hauts et forts dans le camp de la droite israélienne, mais ils ne suffisent pas à couvrir les voix de la majorité des Israéliens qui remettent en question de plus en plus ouvertement la colonisation des Palestiniens ..." « Jamais jusqu'ici, Jaalon n'avait jamais été pris pour une « colombe » , ses positions en faisaient bien plus un « faucon », relève le Kölner Stadt Anzeiger de Cologne... « Le commandant en chef de Tsahal était plutôt connu pour ses positions « dures», comme le souhait de bannir le président des Palestiniens Yasser Arafat à la première occasion venue...Aujourd'hui, Jaalon , auto-critique, pense que le débat autour d'un exil forcé d'Arafat n'a fait que renforcer la popularité du chef de l'OLP. Jaalon est aussi persuadé que l'encerclement des territoires palestiniens par ce qu'on appelle la « clôture de sécurité » ne fait que renforcer la misère et le désespoir des Palestiniens. C'est pourquoi il conseille au Premier ministre Ariel Sharon et à son ministre de la Défense Shaoul Mofaz de prendre d'urgence des mesures humanitaires afin de désamorcer l'escalade de la violence... Cependant, remarque le Frankfurter Rundschau sous le titre « Offensive morale du chef de l'armée israélienne », Jaalon reproche à son gouvernement de prêter davantage l'oreille à son service de renseignements intérieurs le Shin Beith qui rejette toute mesure de détente en soulignant le risque de nouveaux attentats terroristes...C'est cette politique implacable qui aurait contribué à l'échec du Premier ministre palestinien Mahmoud Abbas...

A propos de la situation en Irak, le quotidien Pforzheimer Zeitung rappelle que le but déclaré de George W. Bush était de détruire personnellement Saddam (Hussein) et d'apporter la démocratie au pays entre l'Euphrate et le Tigre. Le président américain n'a atteint jusqu'ici aucun de ces deux objectifs. Plus personne ou presque ne parle encore aujourd'hui en Irak d'une administration transitoire menée par des dirigeants irakiens et encore moins de l'élection d'un gouvernement constitutionnel. Qui devrait diriger le pays? Après la guerre (militaire) , la population civile irakienne se trouve toujours en guerre (civile) contre la terreur et les embuscades. Le pays des deux fleuves ne sera pas libéré de ce dilemme même après un retrait des Américains. Et le journal de conclure : Comme au Vietnam , un long chaos politique interne menace l' Irak..."

  • Date 31.10.2003
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/CAxr
  • Date 31.10.2003
  • Auteur Ph.Pognan
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/CAxr
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !