1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Retrait difficile de la Bande de Gaza

A moins d’un mois du début des opérations de retrait des israéliens de la Bande de Gaza, décidé par le premier ministre israélien, Ariel Sharon, les colons juifs sont toujours décidés à montrer leur opposition. Les quotidiens allemands reviennent ce matin sur les affrontements et les manifestations contre l’évacuation de la Bande de Gaza.

Manifestation de colons à la frontière de la Bande de Gaza

Manifestation de colons à la frontière de la Bande de Gaza

C’est « une guerre à trois fronts » qui règne au Proche Orient, explique ce matin la Süddeutsche Zeitung, alors que le retrait des colons est prévu pour la mi-août. Des groupements terroristes palestiniens attaquent Israël et des colonies juives pour faire croire à leurs propres militants que le retrait des Israéliens résulte des actions du Hamas. Parallèlement, explique le journal, les groupements terroristes de la Bande de Gaza et le Fatah, la formation du président de l’autorité palestinienne Mahmoud Abbas ainsi que les forces de sécurités palestiniennes s’affrontent. Pour couronner le tout, rajoute le journal, « Israël doit aussi faire face aux protestations de colons juifs qui occupent la police et l’armée avec leurs manifestations, leurs réunions et leurs blocus alors que celles-ci pourraient être mieux employées à combattre le terrorisme ».

La Tageszeitung, elle, craint des affrontements plus graves, à la mi-août, entre les forces de sécurité israéliennes et les colons. Le journal estime qu’une armée qui est forcée de combattre sur tous les fronts agit de manière plus radicale devant ses ennemis, mais il met en garde : « Il serait illusoire de croire que le rapport entre les manifestants et les forces de sécurité va rester si calme d’ici à quatre semaines. » Le dernier mot n’a pas encore été dit et les forces de sécurité ne vont pas chômer cet été, il y a encore de quoi faire.

Le journal die Welt revient sur la décision du premier ministre israélien et titre : « la technique de Sharon ». Ariel Sharon est loin d’être un idéologue, selon le journal. Il a passé une grande partie de sa vie en uniforme. Il est et il reste surtout un homme politique qui pense en tactique militaire. Et, s’il a décidé aujourd’hui de se désengager de la Bande de Gaza, c’est aussi pour des raisons tactiques. Les colonies doivent être hautement subventionnées et protégées, elles coûtent cher et sont la source d’affrontements permanents. Occuper le petit territoire de la Bande de Gaza est sans espoir. « Le soutien grandissant au sein de la population et l’appui apporté par le parlement israélien au plan de retrait des colons juifs, donnent un coup de main à Ariel Sharon », écrit le journal. « Il se croit sur le bon chemin et il le suivra, bravant tous les obstacles ». Pour le quotidien, Ariel Sharon planifie d’évacuer la Bande de Gaza pour mieux occuper la Cisjordanie.

La Handelsblatt quand à elle revient sur les conséquences de ce retrait. « La cohésion de cette société déjà très hétérogène va devenir encore plus fragile. Et le pays sera encore moins en mesure de résoudre ses différents avec son voisin », estime le journal. C’est pourquoi le quotidien juge que ce retrait n’est pas un pas en direction de la paix. Il représente seulement un défi pour les Palestiniens, qui devront désormais porter la responsabilité de leur devenir sur leur partie du territoire.

  • Date 21.07.2005
  • Auteur Marie-Laure Graillot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dD
  • Date 21.07.2005
  • Auteur Marie-Laure Graillot
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9dD
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !