Respirer et partager la ville | Europe | DW | 11.09.2008
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Europe

Respirer et partager la ville

Comment éviter pollution et engorgement à nos grandes villes ? Prix du pétrole aidant, cette réflexion devient prioritaire. Des villes ont déjà lancé des expériences concrètes...Auparavant retour sur l'actualité

Ein Schild Share Space (Teilt den Raum) steht am Dienstag, 17. Juni 2008, auf dem Hauptplatz der Stadt Bohmte im Landkreis Osnabrueck. Im Innenstadtbereich wurden Verkehrsschilder, Ampeln und Zebrastreifen entfernt. Fussgaenger, Fahrradfahrer und und Autofahrer muessen sich die Strasse nun eigenverantwortlich teilen.(AP Photo/Joerg Sarbach) ** zu unserem KORR. APD7901 ** --- A sign reading 'Share Space' is seen in Bohmte, Germany, on Tuesday, June 17, 2008. Bohmte is the first German town which took away all traffic signs, traffic lights and cross walks in the inner city area . Pedestrians, bikers and car drivers have to organize the traffic by their own now.(AP Photo/Joerg Sarbach

Partagez l'espace...piétons, cyclistes et automobiles ont les mêmes droits

La semaine en Europe: gros plan

L’union européenne s'est livrée cette semaine à un exercice d'équilibre: gérer la crise en Géorgie et désamorcer une éventuelle source de conflit avec le puissant voisin russe au sujet de l’Ukraine...

On est en effet passé á deux doigts de la rupture lors des négociations lundi à Moscou. La délégation russe avait supprimé du texte final une phrase : Une phrase stipulant que les troupes russes devaient revenir en Géorgie « sur leurs positions antérieures au début des hostilités». C’était « la ligne rouge » á ne pas franchir pour l’Union Européenne. Il a fallu la menace de rupture pour faire finalement aboutir ces négociations . Mais à peine l’encre est-elle sèche que les ambigüités de ce texte apparaissent : retrait des troupes russes de Géorgie certes, mais qu’en est-il des deux provinces séparatistes d’Ossétie du Sud et d’Abkhasie ?

Russian President Dmitry Medvedev, French President Nicolas Sarkozy, European Commission President Jose Manuel Barroso and French Foreign Minister Bernard Kouchner, from left, meet in Medvedev's residence outside Moscow on Monday, Sept. 8, 2008. French President Nicolas Sarkozy, European Commission President Jose Manuel Barroso and EU foreign policy chief Javier Solana began the difficult mission on Monday of trying to persuade Russia to honor its pledge to withdraw troops from Georgia. (AP Photo/RIA Novosti, Dmitry Astakhov, Presidential Press Service

Rencontre sous haute tension à Moscou le 8 septembre sur la crise en Georgie

La Russie veut y garder ses quelques 7600 hommes, entérinant ainsi les frontières nouvellement crées, ce qui n’est pas du tout du goût de l’UE. D’autant moins qu’elle s’apprête à y envoyer des observateurs d’ici le 1er octobre. Ce que contestent vigoureusement d’ailleurs les Russes. Malgré toutes ces ambigüités, c’est tout de même la première fois que l’Europe arrive á stopper seule un conflit sur son propre territoire en parlant d’une seule voix...

Exercice difficile aussi quelques jours plus tard en Ukraine : l’Union Européenne et l’Ukraine se sont engagés á Paris á signer un important accord d’association en 2009 mais sans se prononcer sur une adhésion future de cette ex république soviétique. De quoi contenter á la fois l’Ukraine reconnue dans la déclaration finale comme « pays européen » sans pour autant inquiéter la Russie... On appelle cela de la diplomatie...

Rêve ou réalité: villes sans panneaux

Ein Auto passiert am Dienstag, 17. Juni 2008, ein Ortschild der Stadt Bohmte im Landkreis Osnabrueck. Im Innenstadtbereich wurden Verkehrsschilder, Ampeln und Zebrastreifen entfernt. Fussgaenger, Fahrradfahrer und Autofahrer muessen sich die Strasse nun eigenverantwortlich teilen.(AP Photo/Joerg Sarbach) ** zu unserem KORR. APD7901 ** --- A car passes by a town sign in Bohmte, Germany, on Tuesday, June 17, 2008. Bohmte is the first German town which took away all traffic signs, traffic lights and cross walks in the inner city area . Pedestrians, bikers and car drivers have to organize the traffic by their own now.(AP Photo/Joerg Sarbach)

La ville de Bohmte démarre le 17 juin une expérience: plus de panneaux de circulation, ni de feux...

"De l'air pur pour nos villes", c'est le moto de la semaine européenne de la mobilité qui se déroule du 16 au 22 septembre prochain. Des centaines de villes européennes - elles étaient environ 1300 l'année dernière - y participent. Il s'agit d'encourager les autorités locales et les citoyens à abandonner le régne du "tout automobile" , à mettre en place des mesures permanentes pour réduire les émissions du transport, notemment de CO2. Des municipalités ont déjá fait preuve d'innovation.

Dans le nord-ouest de l’Allemagne, une petite ville a décidé depuis trois mois déjà de se passer de… code de la route ! La commune de Bohmte a aménagé plusieurs rues en « Shared Space », comprenez espace partagé, un concept né dans les années 70 aux Pays-Bas.

Ici, les piétons, automobilistes et cyclistes sont placés sur un pied d’égalité. Table rase a été faite sur les panneaux de signalisation et autres feux rouges avec une idée toute simple : moins de règles pour plus de sécurité. Reportage de Julien Mechaussie

Un nouveau visage pour Kontredam

A Ostende le quartier de Kontredam a également été transformé en un quartier sans panneaux.

Dans ce quartier défavorisé – l’application du concept Shared space a été bénéfique : d’une part la vitesse des automobilistes a diminué et les accidents ont été réduits mais ce projet a surtout redynamisé le quartier.

Reportage à Ostende de Clarisse Sérignat

Carrefour europe est une émission de la Deutsche Welle réalisée en partenariat avec EURNAET, le réseau des radios européennes.

Présentation Elisabeth Cadot