1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Reprise des tensions au Proche-Orient

Tirs de roquette depuis la bande Gaza sur Israel. Riposte aérienne immédiate de l'aviation israelienne: l'escalade de la violence a repris dans cette région. A cela s'ajoute les tirs de blindés israeliens contre la Syrie

Les patrouilles israeliennes surveillent les hauteurs du Golan. Des tanks syriens sont entrés dans la zone

Les patrouilles israeliennes surveillent les hauteurs du Golan. Un tir de mortier syrien a touché cette zone

Des chars syriens ont fait irruption dans la zone démilitarisée. Israel a demandé à l'ONU d'en prendre acte

Des chars syriens ont fait irruption dans la zone démilitarisée. Israel a demandé à l'ONU d'en prendre acte

Israël et la Syrie sont toujours officiellement en guerre, depuis l'annexion du plateau du Golan par l'Etat juif en 1973... ce qui peut paraitre inquiétant. En réalité, c'est le calme qui règne sur cette frontière depuis des décennies. Et les généraux israéliens ne s'attendent pas vraiment à une reprise des hostilités. A cela, une raison de bon sens: ils estiment que Bachar al-Assad n'a acun intérêt à ouvrir un second front. Reste que des patrouilles israéliennes surveillent attentivement cette zone de séparation. De l'autre coté du plateau de Golan, dans des villes voisines, rebelles syriens et armée de Bachar al Assad s'affrontent en effet depuis des mois. Un tir de mortier de l'armée syrienne a atteint le plateau du Golan provoquant lundi la réponse immédiate de l'armée israélienne. D'abord avec des missiles, comme tirs de semonce. Puis avec des blindés qui ont atteint leur cible. Pour les Israéliens, il s'agissait d'une message clair, comme l'a précisé le vice-premier ministre Mosche Yaalon sur les ondes de la radio de l'armée. Et il a ajouté : "si ce message n'a pas été compris, nous devrons en envoyer d'autres de ce type..."

Gaza, la zone de tous les risques

La famille d'un garçon palestinien tué par des tirs israeliens, lors d'une opération de controle dans la zone de Gaza

Les pleurs de la famille d'un jeune palestinien tué par des tirs israeliens, lors d'une opération de controle dans la zone de Gaza

Pour l'instant, non. L'armée israélienne ne semble pas très inquiète. Plus dangereuse est la situation à Gaza. Gaza c'est cette enclave côtière où des combattants du Hamas tirent des roquettes sur l'Etat hébreu qui réplique avec des frappes aériennes. Des frappes qui font de nombreuses victimes. Le ministre israélien de la défense Ehud Barak a d'ailleurs précisé que ces derniers mois plus de 20 combattants palestiniens et quelques dizaines de civils ont été tués. Des dizaines de personnes ont également été blessés. Le ton s'est fait très menaçant dimanche avec la déclaration de Ehud Barak. Il a notamment affirmé être prêt à retourner à Gaza pour " frapper le Hamas et rétablir le calme si nécessaire": Depuis, l'escalade de la violence s'est calmée. L'Egypte s'emploie à obtenir une cessation des hostilités entre les mouvements palestiniens et Israël. Et la perspective d'une opération militaire dans la bande Gaza ne semble plus à l'ordre du jour. Reste que les tensions sont vives.

La rédaction vous recommande

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !