1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Report des résultats de la présidentielle kényane

La commission électorale a annoncé que le comptage allait se poursuivre jusqu'à vendredi ou au plus tard lundi. Le colistier de Raila Odinga demande pour sa part l'arrêt des opérations de dépouillement.

default

Des urnes stockées à Mombasa

Kalonzo Musyoka, le colistier de Raila Odinga, assure que son camp détient des preuves que les résultats partiels qui donnent en tête Uhuru Kenyatta ont été truqués. Tout en faisant cette déclaration à la presse, il a tenu à préciser qu'il ne lançait pas pour autant un appel à manifester.

Nouveau délais pour la publication des résultats

La demande du camp Odinga de mettre un terme au processus de dépouillement survient au lendemain d'un point de presse donné par le président de la commission électorale Isaack Hassan. Depuis deux jours, les critiques se multiplient sur l'organisation du vote et du dépouillement par la Commission électorale marquée par des couacs qui se sont accumulés. Isaack Hassan assure que le processus de dépouillement s'achèvera bientôt :

« Je voudrais juste dire que d'ici vendredi, nous pourrons terminer cet exercice, toute fois si nous ne le pouvons pas pour une raison quelconque, rappelez-vous que nous avons encore jusqu'à lundi pour annoncer les résultats comme le prévoit la loi »

Kenia Wahlen

Les résponsables procèdent au comptage manuel

La commission a sept jours pour publier les résultats à compter du jour du scrutin. Mais ce prolongement de la date de l'annonce des résultats initialement prévus mercredi, suscite des tensions.

Réactions dans le camp Kenyatta

Dans le camp d'Uhuru Kenyatta si aucun appel n'a été lancé pour l'instant pour l'arrêt du dépouillement, certains aspects des opérations de vote notamment la prise en compte des bulletins auparavant annulés fait polémique. Le président de la commission électorale, lui, appelle au calme. Isaack Hassan :

« Je demande a tout les kenyans de laisser le temps à la commission pour finir son travail. Je peux vous assurer que tous les bulletins seront comptés. Le résultat définitif sera le reflet des chiffres que nous aurons dans les centres de vote. Je vous prie donc d'être patient et je vous en remercie ».

La patience, c'est ce qui semble de plus en plus manquer aux kenyans. Pour l'heure, le décompte partiel des voix donne toujours Uhuru Kenyatta, le principal adversaire de Raila Odinga, en tête du scrutin. Il s'agit des premieres élections organisées depuis celle de fin 2007 qui avait vu la réélection contestée du président sortant Mwai Kibaki. A l'époque, des soupçons de fraude massive avaient débouché sur de sanglants affrontements politico-ethniques faisant plus de 1.000 morts et des centaines de milliers de déplacées.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !