1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Rencontre entre SPD et opposition

La presse allemande de ce matin se consacre largement au sommet pour l’emploi qui doit avoir lieu jeudi entre gouvernement et opposition. Une rencontre officiellement suggérée par Gerhard Schröder pour tenter de trouver des solutions communes au chômage, mais qui répond en fait à une demande implicite des conservateurs. La CDU-CSU, qui ces derniers temps a multiplié les déclarations pour faire comprendre qu’elle avait elle aussi son mot à dire sur la politique intérieure.

Pour la Frankfurter Rundschau, à l’occasion de cette rencontre, le chancelier veut et doit montrer ses capacités d’action. Mais en même temps, il n’a aucune marge de manœuvre. Les décisions sur lesquelles il pourrait éventuellement s’entendre avec la CDU-CSU à propos du marché du travail et des conventions collectives, seraient tout à fait inacceptables pour son propre parti. Inversement, les idées du SPD en matière d’incitation à l’investissement se heurtent à un blocus de la part de l’opposition. Et puis il y a aussi les problèmes de budget, et le pacte de stabilité, dont la réforme n’a pas encore été décidée. Sans compter que le nouveau programme qui doit découler de cette rencontre est censé créer des emplois, mais tout en coûtant le moins d’argent possible. En bref, conclut le journal, pour s’en sortir Gerhard Schröder devra vraiment se montrer un génie de la tactique.

Eteignez vos télévisions, n’ouvrez pas les journaux et n’écoutez pas les nouvelles à la radio, écrit la Tageszeitung. Car la semaine qui arrive promet d’être atroce. Ce n’est que jeudi que Gerhard Schröder a invité l’opposition à la chancellerie – cela dit pas tout à fait de plein gré – et les débats interminables ont déjà commencé dans le monde politique et dans les médias. Heureusement, les électeurs semblent quant à eux garder la tête froide. Selon un sondage, 77% des Allemands ne s’attendent pas à ce que la rencontre en question fasse avancer les choses.

Selon la Süddeutsche Zeitung, il est très vraisemblable que le sommet de jeudi n’aboutisse à aucun résultat. Quoique... Les représentants du SPD et de la CDU-CSU se sont laissés entraîner dans ce grand show médiatique et maintenant, dans leur propre intérêt, ils doivent donner un spectacle réussi. Un simple échec des discussions, dont chacun rejetterait la faute sur l’autre, serait risqué pour les deux camps, estime le quotidien. Pour le chancelier, évidemment, mais aussi pour l’opposition, car en s’invitant à la chancellerie, elle a elle aussi endossé une part de responsabilité. Le sommet peut réussir, si les participants se mettent d’accord sur un but précis : prendre des décisions qui mènent à plus d’emploi et plus de croissance et qui n’auraient pas pu être mises en pratique par un seul des deux camps.

  • Date 14.03.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ea
  • Date 14.03.2005
  • Auteur Aude Gensbittel
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9ea
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !