1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Rencontre Bush-Merkel à Stralsund

Visite de courtoisie, réunion stratégique avant le sommet du G8 ou simple escale gastronomique pour découvrir les charmes du Mecklembourg et conforter les relations germano-américaines, la visite de George W. Bush hier dans le fief électoral de la chancelière Angela Merkel a toutefois été marquée par quelques fausses notes, entre autres la défection du Ministre-Président du Land, pour protester contre la politique américaine. De quoi susciter de nombreux commentaires dans la presse allemande.

L'ambiance était au beau fixe entre les deux partenaires lors de cette première visite de George Bush dans l'ex-RDA.

L'ambiance était au beau fixe entre les deux partenaires lors de cette première visite de George Bush dans l'ex-RDA.

Die Welt relève les ressemblances entre les deux chefs de gouvernement. Tous deux ne sont pas des politiciens classiques, tous deux gouvernent avec des majorités fragiles et divisées et tous deux sont victimes de la dissonance qui existe entre leurs politiques extérieures et intérieures respectives. De ce fait, comme l’a fait remarquer le locataire de la Maison Blanche, ce barbecue à Trinwillershagen n’est pas une bagatelle. La confiance mutuelle est un capital précieux. Roosevelt et Churchill le savaient bien.

Confiance et liberté. Deux thèmes centraux dans les relations étonnamment prospères entre Angela Merkel et George Bush, relève la Süddeutsche Zeitung. Pourtant, il faut se méfier. Parlent-ils tous deux de la même chose lorsqu’ils parlent de liberté ? Certes, des deux-là ont trouvé un mot autour duquel ils peuvent tisser des liens d’amitié, ce qui n’est pas négligeable lorsqu’on songe au mutisme qui régnait entre Gerhard Schröder et le président américain. Cependant, la solidité de cette amitié doit encore faire ses preuves.

La Tageszeitung, sous le titre « George No, Andschela yes », établit un parallèle pas seulement typographique entre l’ambiance amicale qui a régné lors de ce barbecue pour 20 millions d’euros et une manifestation d’opposition à la venue du président américain avec à sa tête, le vice-ministre-président du Land.

Et la Frankfurter Rundschau de lancer : certes, les manifestations politiques contre le président américaine et sa politique sont légitimes. Mais la défection de Harald Rinsgtorff, Ministre-Président du Land, au barbecue vespéral et son accueil officiel démonstrativement distancé ne témoignent pas d’un style politique bien affirmé.

Et la Frankfurter Allgemeine Zeitung d’enfoncer le clou en guise de conclusion : on peut ne pas aimer le président Bush pour différentes raisons. Mais le représentant d’un pays à qui l’on doit tant, entre autre aussi le fait qu’on puisse manifester librement à Stralsund, mérite un accueil chaleureux. George Bush n’a certainement pas manqué de remarquer les dissensions au sujet de sa personne. Mais la manière souveraine avec laquelle il a ignoré ces péripéties est un bel exemple pour certains esprits étroits de la politique régionale.

  • Date 14.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6z7
  • Date 14.07.2006
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6z7
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !