1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Relations orageuses entre Londres et Madrid

Le territoire britannique de Gibraltar, dans le sud de la péninsule ibérique, est de nouveau au centre de tensions diplomatiques entre Londres et Madrid. La justice internationale pourrait être saisie.

default

Les voitures doivent patienter pour franchir la frontière (ici le 9 août 2013)

Gibraltar est un minuscule territoire de moins de 7 km² qui compte 30.000 habitants. Face à l'Afrique, ce territoire est dominé par le fameux rocher en bordure du détroit du même nom reliant la Méditerranée à l'Atlantique.

C'est en 1713 que l'Espagne à cédé Gibraltar au Royaume-Uni. Mais depuis, les gouvernements espagnols en revendiquent la souveraineté, affirmant que seuls la ville, le port et le château de Gibraltar auraient été cédés à perpétuité à la Grande-Bretagne, mais pas ses eaux territoriales. Un point important, qui touche à la question des droits de pêche dans ces eaux poissonneuses.

Spanien Thunfisch

Des thons pêchés dans le détroit de Gibraltar

Mais Gibraltar est aussi d'un intérêt stratégique. Une bonne part du territoire est d'ailleurs occupée par une base aérienne militaire, une base navale, essentielle pour les escales des sous-marins nucléaires britanniques, et même une base de renseignement.

Du béton au cœur des dissensions

Fin juillet, les autorités britanniques de Gibraltar ont construit un récif artificiel de béton au large des côtes du rocher, destiné officiellement à servir de refuge à des espèces sous-marines menacées.

Madrid y voit une entrave au travail de ses pêcheurs et a renforcé depuis les contrôles à la frontière entre l'Espagne et Gibraltar, ce qui a pour effet que, pour entrer à Gibraltar ou en sortir, il faut s'armer de patience dans de longues files d'attente.

Les autorités espagnoles ont par ailleurs évoqué l'introduction éventuelle d'un péage pour entrer ou sortir de Gibraltar et une interdiction de survol de l'Espagne pour les avions à destination de ce territoire. Des mesures qui seraient négatives pour Gibraltar, qui vit principalement du tourisme.

Londres réfléchit à un recours juridique

Londres accuse Madrid d'agir ainsi par mesure de représailles et a déclaré réfléchir à un "recours d'ordre juridique". De son côté, Madrid a également annoncé réfléchir à porter le contentieux devant la justice internationale.

Et suivant le dicton « les ennemis de mes ennemis sont mes amis », le gouvernement espagnol envisage même de faire front commun avec l'Argentine devant les instances internationales sur le dossier des îles Malouines, autre territoire britannique, situé dans l'Atlantique sud et revendiqué par Buenos Aires.

Britische Marine auf dem Weg nach Gibraltar

Un navire de la marine britannique quitte Portsmouth et prend cap vers Gibraltar

Il faut noter que si l'Espagne conteste la souveraineté britannique sur Gibraltar, elle ne remet toutefois pas en question la sienne dans les enclaves de Ceuta et Melilla, à l'extrémité nord du Maroc.

Lundi 12 août, des navires de guerre britanniques ont pris cours vers la Méditerranée pour des manœuvres au cours desquelles une frégate fera escale à Gibraltar. Quoique prévues de longue date, ces manœuvres sont ressenties comme une provocation par Madrid.

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !