1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Regard de la presse allemande sur le Proche-Orient

Alors qu’Israël intensifie ses opérations militaires au Liban et que les roquettes du Hezbollah sur l’état hébreu se comptent par centaines, les journaux allemands reviennent une nouvelle fois sur l’impasse politique au Proche-Orient.

default

Pour la Süddeutsche Zeitung, il revient aux Européens d’œuvrer pour désamorcer le conflit, politique et militaire. Le quotidien munichois explique en effet que la guerre en Irak a durablement souillé la réputation des Etats-Unis dans le monde arabe, ce qui empêche Washington d’être crédible dans l’instauration de la paix au Proche-Orient. La SZ salue la décision des états européens de renoncer à leur première demande d’un cessez-le-feu immédiat, impossible à obtenir dans la situation actuelle, et de privilégier la solution diplomatique recommandée par Paris, d’une résolution des Nations Unies. Pour le journal, la proposition allemande de réactiver le quartette pour le Proche-Orient, c’est-à-dire Etats-Unis, Union européenne, Nations Unies et Russie, augmenté de deux états arabes, est une bonne idée, pour montrer que la communauté internationale parle d’une seule voix.

La Frankfurter Rundschau se montre moins optimiste. Le quotidien remarque que les propositions pour calmer la situation Proche-Orient semblent de plus en plus désespérées. Personne n’a de prise sur le Hezbollah et Israël ne parvient pas à sortir de sa logique de surenchère militaire. Le journal écrit que oui, on peut essayer la formule de « quartette plus », même si, de son avis, seuls les Etats-Unis peuvent avoir de l’ascendant sur Israël et que le Hezbollah n’écoute que des mouvements islamistes pas forcément prêts au dialogue.

Die Welt estime pour sa part que l’enlèvement par Israël de combattants du Hezbollah n’est pas synonyme d’escalade de la violence, mais qu’il montre la résolution hargneuse de l’état hébreu à mettre un terme aux agissements de la milice chiite. Mais le quotidien recommande à Israël de ne pas poursuivre le Hezbollah jusqu’en Syrie, ce qui ne ferait qu’étendre davantage le terrain des hostilités.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung se fait l’écho du débat qui fait rage aux Etats-Unis, sur la voie empruntée par George W. Bush. Malgré l’optimisme affiché du président américain, nombreux sont ceux qui pensent, comme Richard Haas, un ancien de l’administration Bush, que la direction prise par la diplomatie américaine est mauvaise. Car la souffrance de la population libanaise, tout comme l’enlisement en Irak, ne fait que renforcer l’antiaméricanisme, non seulement dans les pays arabes, mais aussi en Europe et dans le reste du monde.

  • Date 03.08.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6yt
  • Date 03.08.2006
  • Auteur Sandrine Blanchard
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C6yt
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !