Regain de tension entre les deux Corée | International | DW | 23.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Regain de tension entre les deux Corée

La Corée du nord a tiré des obus sur une île de Corée du Sud, qui a aussitôt répliqué. Bilan : deux soldats sud-coréens tués et plusieurs blessés. La communauté internationale invite les deux pays à la retenue.

default

Des maisons en flamme à Yeonpyeong

Tout serait parti de tirs lancés par une unité d'artillerie nord-coréenne en direction de soldats sud-coréens qui menaient des exercices militaires sur l'île de Yeonpyeong, une île située en Corée du Sud, en mer Jaune et à 16 kilomètres des côtes nord-coréennes. Selon Séoul, ce sont au moins 200 obus qui se sont abattus sur cette île, faisant au moins deux soldats tués et une dizaine d'autres blessés.

Plusieurs maisons auraient également pris feu et les habitants, un millier de personnes, ont été immédiatement évacués vers des zones plus sûres. La Corée du Sud a par la suite procédé à 80 tirs de riposte face à ce qu'elle qualifie de « provocation » de la part du frère ennemi. Elle a aussi mis son armée en état d'alerte.

Karte Krise Nordkorea Südkorea Yeonpyeong Inseln Flash-Galerie

Carte de Yeonpyong, île Sud-coréenne

Les réactions sont nombreuses au sein de la communauté internationale. Moscou a mis en garde les deux pays contre une « escalade ». Les Etats-Unis, pour leur part, ont « condamné fermement » l'attaque nord-coréenne. Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, s'est dit « très inquiet » après cette « nouvelle provocation nord-coréenne ». Ferme condamnation également de la part de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton. Quant à la Chine, alliée traditionnelle de la Corée du Nord, elle juge « impératif » de relancer le processus de négociations à Six sur le programme nucléaire nord-coréen.

Ce nouvel incident est le dernier en date d'une longue série. Les relations entre deux pays se sont fortement dégradées en mars dernier après le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan. Séoul avait alors accusé le voisin d'avoir torpillé le navire, tuant 46 marins, ce que Pyongyang a toujours nié.

Auteur : Georges Ibrahim Tounkara
Edition : Anne Le Touzé

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !