1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

REFORME DE LA TAXE SUR LES VEHUCULES A MOTEUR

La Süddeustche Zeitung justifie la réforme en ces termes : la modification du climat pronostiquée a pour principal coupable le trafic automobile, un trafic qui a augmenté de manière significative même après 1990. Fidèle au principe « pollueur-payeur », pourquoi les propriétaires de cylindrées gourmandes en carburant ne devraient-ils donc pas payer plus que ceux qui se contentent de voitures aux émissions réduites de gaz carbonique. Ce gaz d'ailleurs qui n'était même pas pris en compte dans la structure fiscale basée sur les émissions polluantes établie jusqu'ici. Une belle erreur, estime le journal, car si les gaz à effet de serre n'agissent pas directement sur la santé humaine, leurs effets sont catastrophiques sur le climat de la Terre. Pour die Welt , à peine la nouvelle était-elle connue qu'elle était déjà démentie. La réaction du Ministre de l'Environnement est compréhensible, ironise le journal. Après tout l'Allemagne connaîtra jusqu'à 15 scrutins en 2004. Hors de question de saboter ses chances de réélection par des augmentations fiscales intempestives. Les Verts encore moins que les autres. Pourtant, ce sont eux qui veulent continuer à développer le modèle fiscal de manière écologique selon le principe « Réduction de la consommation égale réduction des émissions polluantes ». Ecologiquement, c'est imparable et si le gouvernement pouvait dans le même temps supprimer la taxe écologique, tout le monde serait satisfait. Or, les revenus de cette taxe sont bloqués jusqu'en 2030 pour le financement des retraites. Pour combler le trou, il faudrait alors faire exploser la taxe sur les véhicules à moteur. La Frankfurter Rundschau répond à ceci que les voitures modernes sont propres et la norme la plus sévère en la matière, la norme Euro 4, fait que l'air sortant du pot d'échappement est plus propre que l'air urbain empesté qu'il a auparavant aspiré. Le problèmes des émissions polluantes des gaz d'échappement va donc se régler de lui-même avec le temps. Cependant, l'automobiliste moyen n'est pas une vache à lait, avertit le journal. C'est pourquoi, la nouvelle taxe ne doit pas rapporter plus au gouvernement que l'ancienne, donc ne pas pressurer plus encore les automobilistes.
  • Date 28.01.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9j0
  • Date 28.01.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9j0
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !