1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Record de vente pour Charlie Hebdo

La renaissance de Charlie Hebdo en France avec une édition tirée à 5 millions d'exemplaires au lieu des 50 à 60.000 habituels avec une Une qui fait déjà l'objet de controverses.

Une semaine après l'attentat terroriste islamiste qui a décimé la rédaction du journal satirique français, "Charlie Hebdo" vit et est ressuscité de ceux que l'on croyait morts, relève la taz , la tageszeitung de Berlin. La première page de l'édition de Charlie Hebdo de ce mercredi est d'ailleurs reprise 5 sur 5 en page de couverture de la taz. Sur fond vert, on y voit Mahomet qui pleure et tient une pancarte, -comme des millions de manifestants ces derniers jours- : " Je suis Charlie ". Au dessus de son turban, les trois mots : "Tout est pardonné ". Les 5 millions d'exemplaires de ce Charlie Hebdo ont déjà été vendus, tellement la demande a été forte.

Charlie Hebdo Verkauf in Paris 14.01.2015

File d'attente devant un kiosque parisien

La taz estime que nombreux sont ceux qui veulent savoir ce qu'est vraiment ce journal satirique et aussi pourquoi il peut avoir provoqué une haine profonde chez les fanatiques islamistes. La taz relève qu'en général, traiter de thèmes religieux sur le ton de la raillerie est contesté par toutes les religions, mais particulièrement par l'Islam. Une partie des musulmans pour qui cette forme de satire est inconnue, considère de telles caricatures comme une offense, d'autres pourtant trouvent cela tout à fait normal dans le cadre de la liberté d'opinion."

Grand rassemblement à Berlin pour la tolérance

Mahnwache für Terroropfer am Brandenburger Tor 13.01.12014

A Berlin, un hommage collectif rendu aux victimes de l'intolérance. De gauche à droite, le président allemand Joachim Gauck, le président du Conseil central des Musulmans en Allemagne, Aiman Mazyek, la chancelière Angela Merkel, le vice-chancelier allemand et ministre de l'Economie et de l'Energie, Sigmar Gabriel et des représentants des différentes communautés religieuses d'Allemagne bras dans les bras

Après les attentats jihadistes de Paris, nombreux sont ceux qui s'inquiètent d'une possible montée de l'islamophobie, en France, mais aussi en Allemagne.Mardi soir, dix mille personnes se sont rassemblées au centre de Berlin, pour manifester leur soutien à une société ouverte et tolérante….

Ce rassemblement a eu lieu à l'initiative d'organisations musulmanes allemandes et en présence du président de la république, Joachim Gauck et de la chancelière Angela Merkel. La FAZ, la Frankfurter Allgemeine Zeitung rappelle que sur 81 millions d'habitants que compte l'Allemagne environ quatre millions sont de confession musulmane. Une communauté qui croît avec un afflux massif de demandeurs d'asile, en particulier en provenance de Syrie ou d'Irak. La FAZ estime qu'il y aura un jour en Allemagne des associations caritatives musulmanes, des jours fériés musulmans, peut-être même des villages musulmans. Est- ce une islamisation? s'interroge l'éditorialiste,et répond : oui, peut-être pas de l'Occident, mais d'une partie de la société. Est-ce menacant ? Non, c'est la réalité constitutionnelle…"

Berlin Mahnwache für Terroropfer am Brandenburger Tor 13.01.12014

Une pancarte pour la coexistence pacifique des religions, Porte de Brandebourg à Berlin mardi soir

La Neue Osnabrücker Zeitung salue le fait que "Musulmans, Chrétiens et Juifs aient ensemble, avec les représentants du monde politique et du monde économique, émis un signal fort contre la violence. Ils ont souligné leur volonté de défendre de manière engagée l'ordre démocratique de notre société. C'est là une base solide pour le débat qui doit suivre sur la manière d'aller à l'encontre des islamistes et de tous ceux qui considèrent la liberté comme une menace", conclut le journal.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !