1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC : manifestations à haut risque du Rassemblement

L'opposition congolaise appelle les populations à sortir dans les rues ce lundi, trois jours après la nomination de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre. Mais la police reste sur son pied de guerre.

Écouter l'audio 01:59

"Nous voulons montrer notre désapprobation quant à la nomination de Tshibala" (Jean-Marc Kabund, UDPS)

En République démocratique du Congo, la plateforme de l’opposition, le « Rassemblement »,  appelle la population congolaise à se mobiliser ce lundi 10 avril autour des manifestations pacifiques pour exiger du président Kabila, le respect de l’accord du 31 décembre 2016, et dénoncer « les massacres en cours à travers le pays ».

Ces manifestations interviennent après la nomination, vendredi, de Bruno Tshibala au poste de Premier ministre. Mais la police previent déjà qu’elle empêchera l’exercice de toute manifestation publique à caractère politique, non autorisée.

L’opposition compte organiser ces manifestations jusqu’au 24 avril. Elle prévoit aussi des marches en faveur des populations vivant dans le Kasai. La Monusco, la mission des Nations unies dans le pays a, quant à elle, invité les acteurs politiques à la retenue et à l’esprit de dialogue. L’ONU demande, par ailleurs, à la classe politique congolaise de veiller à ce que l’intérêt national et les aspirations du peuple congolais au bien-être soient préservés. 

 

Cliquez sur l'image pour écouter les précisions, à Kinshasa, de Saleh Mwanamilongo. 

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !