1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC: Le sommet de Luanda est-il un non-événement?

Au lendemain du sommet de la Conférence internationale des Grands lacs, les réactions des Congolais sont mitigées. Les chefs d'États appellent les opposants à la patience pour des élections apaisées, en avril 2018.

Le Rassemblement de l’opposition rejette en effet en bloc tout ce qui a été conclu dans ce sommet de Luanda, et entend poursuivre sa lutte pour le respect de la Constitution. Le Rassemblement, qui est cette frange de l’opposition qui n’a pas pris part au dialogue, continue de faire front: au-delà du 19 décembre prochain, le président Kabila ne sera plus légitime. Ce sommet n’a fait que jouer le jeu du pouvoir congolais, aidé de la facilitation d’Edem Kodjo, c'est l'avis de Joseph Olengakoye.

Côté gouvernement, le sentiment est celui de satisfaction, ce qui n’est pas surprenant. Pour son porte-parole, Lambert Mendé la validation des conclusions issues du dialogue inter-congolais, par le sommet des chefs des Etats de la CIRGL, est un soutien pour une sortie paisible de la crise.

 

Les échos du côté des organisations de la société civile en RDC 

 

Les membres de l’organisation de la LUCHA, la lutte pour le Changement, ont été ces derniers temps l'objet d’arrestations et d'emprisonnements à Kinshasa, la capitale, comme à Goma dans l’est du pays. Claude Mbenza membre de la LUCHA , n'en démord pas: il faut une transition ou une continuité sans Kabila, à défaut de tenir les élections dans les délais constitutionnels, donc avant le 19 décembre.

Il faut dire aussi que le Rassemblement de l’opposition, autour de l’opposant historique Etienne Tshisekedi, qui a claqué la porte du dialogue sous la facilitation d’Edem Kodjo, avait souhaité un autre dialogue plus inclusif que le précédent, mais le sommet de Luanda a écarté cette hypothèse en appelant le Rassemblement à la patience, pour des élections apaisées en avril 2018.

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !