1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC: le calme avant la tempête?

Après deux jours de violences, un calme relatif règne à Kinshasa, la capitale. Selon Human Rights Watch, les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre ont fait une quarantaine de morts.

Écouter l'audio 03:31

"La solution passe par l’organisation de la présidentielle à la fin de l’année" (Me Venance Kalenga)

L'Onu exige l'ouverture d'une enquête crédible et impartiale sur les violations de ces derniers jours dans le pays. Par ailleurs, trois sièges de partis d'opposition ont été incendiés ce matin. Parmi lesquels, celui de l'UDPS, l'Union pour la démocratie et le progrès social le principal parti de l'opposition dirigé par Etienne Tshisekedi.

De nombreux observateurs craignent une résurgence de la violence. Et c'est pour éviter que la situation dégénère davantage qu'une frange de l'opposition qui boycotte le dialogue chapoté par Edem Kodjo, sollicite l'implication de la communauté internationale pour qu'une solution négociée soit trouvée à cette crise politique en RDC.

Pendant ce temps, l'Église catholique a annoncé ce mardi qu'elle suspendait sa participation au "dialogue national" en cours. Une suspension décidée pour faire le deuil" après 48 heures de violences meurtrières qui ont secouées le pays.

Dossier complet en cliquant sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !