1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC, l'arrêt de la Cour constitutionnelle divise le pays

La Cour constitutionnelle a enjoint mardi la Céni, la Commission électorale nationale indépendante d'organiser les élections des gouverneurs avant celles, prévues en octobre, des députés provinciaux.

Écouter l'audio 02:58

‘’ La Cour constitutionnelle a outrepassé la mission qui lui est dévolue par la loi’’ (Me Jean-Marie Kabengela Ilunga, juriste et chercheur indépendant en matière électorale)

L'opposition estime, qu'il s'agit d'une stratégie du pouvoir pour reporter les élections à venir, et donc de rallonger le mandat de l’actuel président, Joseph Kabila. Arguments rejetés par la majorité présidentielle qui dit tenir compte des aspects budgétaires, avant toute élection. Car pour elle, l'État congolais ne dispose que d'un budget d'environ 9 milliards de dollars. Or, le coût global des élections est estimé à 800 millions de dollars.

Quant à la communauté internationale, elle s'est engagée à participer au financement de ces élections mais seulement avec l'assurance que la présidentielle se déroulera bien à la date prévue, c'est-à-dire fin 2016.

Pour plus d'informations, écoutez les explications d'Eric Topona

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !