1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC : la pression internationale s'accentue sur Joseph Kabila

Le Haut-commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme donne deux jours aux autorités de Kinshasa pour décider de mener des enquêtes dans le Kasaï. Zeid Ra'ad Al Hussein brandit même la menace d’une enquête internationale.

Écouter l'audio 02:40

" Le référendum n’est pas interdit par la Constitution" (Emmanuel Ramazani Shadary)

Le procès chargé de faire la lumière sur l'assassinat des deux experts de l’ONU tués en mars dernier dans le Kasaï s'est ouvert ce mardi mais a été aussitôt renvoyé au 12 juin prochain. En vue de la tenue d’un procès équitable, les Etats-Unis exhortent les autorités congolaises à accepter la mise en place d’une commission d’enquête internationale.

Au regard de la gravité des crimes dont il est question, une enquête indépendante semble inéluctable, soutient l'Abbé David Ngoy Luhaka, le Directeur exécutif de la Commission Diocésaine Justice et Paix de Kalémie, une province du Katanga, dans l'est du pays.

C’est dans ce contexte sécuritaire tendu que le président congolais a accordé samedi dernier une interview exclusive au magazine allemand Der Spiegel. Au cours de cette interview, Joseph Kabila n’a pas exclu la possibilité d’organiser un référendum constitutionnel.

Pour écouter les explications d'Eric Topona, cliquez sur la photo ci-dessus.

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !