1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC: "Cette libération n'est pas une faveur, mais un droit!"

Des activistes pro-démocratie, de la LUCHA ou du mouvement Filimbi ont été libérés, mais ils restent amers face aux conditions de leur arrestation et de leur détention. Pour eux, le combat continue.

Écouter l'audio 02:07

"Après vingt mois de détention, je n'ai pas été jugé, c'était un dossier purement politique" (Christopher Ngoyi Mutamba)

L’opposition avait posé des préalables à sa participation à ce dialogue, à savoir la libération des prisonniers politiques et d’opinion. C’est pourquoi la Cour suprême a ordonné la libération provisoire de trois militantes pro-démocraties : il s'agit de Fred Bauma et Yves Makwamba de la LUCHA, Lutte pour les changements, emprisonnés pendant 18 mois et 15 jours sans procès. Et de Christopher Ngoy, qui était détenu depuis des émeutes anti-pouvoir en janvier 2015. Il a pour sa part été libéré définitivement et les poursuites contre lui ont été levées.

Jean-Marie Kalonji, le coordonnateur du mouvement citoyen 4ème pouvoir a lui été libéré samedi dernier - une libération qu'il estime être "un droit, pas une faveur".

Écoutez certains de ces activistes, au micro d'Éric Topona, en cliquant sur l'image ci-dessus.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !