1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

RDC : avis mitigés sur la "journée ville morte" de l'opposition

Pour exiger du président Kabila le respect de l’accord politique du 31 décembre 2016, l’opposition a souhaité que ce lundi soit une journée ville morte. Mais les habitants de Goma sont partagés sur le mot d'ordre.

Écouter l'audio 01:58

"Nous avons besoin d'élections dans notre pays"

Depuis le 31 Mars dernier, l’opposition appelle à une série de manifestations pour faire pression sur les acteurs de la Majorité à mettre en application l’accord politique de la Saint Sylvestre. Cet accord prévoit que Joseph Kabila reste en fonction jusqu'à la tenue de la prochaine élection présidentielle, prévue à la fin de l'année. Le texte prévoit aussi la formation d'un gouvernement élargi et réserve la fonction de Premier ministre à un membre du Rassemblement pendant la période de transition.

Mais c'est sur ce point que les parties peinent à s'entendre. En effet, le mode de désignation du Premier ministre a constitué le principal blocage à la signature de l'arrangement particulier. Le Rassemblement tient à présenter au président Kabila un seul nom pour sa nomination, en la personne de Félix Tshisekedi, le fils du leader historique Etienne Tshisekedi, décédé à Bruxelles le 1er février dernier. Quant à la majorité, elle exige une liste de trois noms.

Les deux parties s'accusent mutuellement de mauvaise foi. C'est devant ce constat d'échec des négociations que l'opposition congolaise a appelé les Congolais à la grève générale ce lundi. Mais Les avis des personnes rencontrées dans la ville de Goma, dans l'est du pays, au sujet de cette journée divergent. 

 

 

 

Cliquez sur l'image pour écouter le reportage de Jacques Vaghéni

 

 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !