RDC : appels à l′invalidation des élections | Dossier | DW | 30.11.2011
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier

RDC : appels à l'invalidation des élections

Vital Kamerhe, Léon Kengo wa Dondo, Antipas Mbusa Nyamwisi et Adam Bombole Intole, déclarent n'accorder aucun crédit aux résultats publiés par la Ceni.

default

Des bulletins de vote non encore dépouillés

Des bureaux de vote fictifs ou non localisés, des bulletins parallèles et  pré-remplis au profit du parti au pouvoir. Voilà en quelques mots les griefs des quatre candidats de l'opposition qui accusent la CENI, la Commission nationale indépendante de s'être obstinée à maintenir la date du 28 novembre malgré d'énormes difficultés logistiques. Dans leur déclaration commune, messieurs Kamerhe, Kengo, Nyamwisi et Bomdolé exigent donc l'annulation pure et simple de  tous les résultats provisoires qui seront publiés par le pasteur Ngoy Mulunda, président de la Ceni. Non, pas question d'annuler ce double scrutin retorque la commission électorale qui estime que 99% des circonscriptions ont ouvert le jour de vote et que seulement 485 bureaux de vote ont connu quelques difficultés. Du côté de l'Udps d'Etienne Tschisekedi, on crie dejà victoire. Valentin Mubake, un des conseillers de monsieur Tschisekedi.

" Nous disions à tout le monde que ce processus n'était pas transparent. Personne ne pouvait nous croire. Nos militants à travers le pays sont entrain d'arrêter des gens avec des cartons entiers. Mais nous l'avions dit à l'époque. Et donc ces messieurs là ne peuvent pas se prévaloir de leur propre turpitude "

Alors que sur le terrain le dépouillement se poursuit au rythme des accusations de fraudes, à l'étranger également ils sont nombreux, les Congolais  qui dénoncent des irrégularités. Notre collègue Kossivi Tiassou a tendu son micro à quelques uns vivant  à Johannesburg, en Afrique du Sud.

" Nous sommes à la police de l'aéroport parce que nous avons vu des palettes, huit palettes de bulletins de vote qui quittent l'Afrique du sud pour Lumumbashi. Les élections c'était le 28 novembre on a prolongé jusqu'au 29. Il y a des palettes qui vont au Congo encore mais pourquoi çà ? Qu’est-ce que Mulunda, le président de la Ceni veut faire? Qu'est-ce que Mulunda veut des Congolais? "

Les résultats provisoires de la présidentielle doivent être annoncés le 6 décembre par la Céni et ceux des législatives le 13 janvier. De sa part, l'Union européenne appelle les Congolais au calme et à l'apaisement pendant le dépouillement et avant l'annonce des résultats.

Auteur :  Bob Barry
Edition : Georges Ibrahim Tounkara