1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Révolution à gauche ?

Un week-end de l'Ascension chargé en Allemagne : congrès de Die Linke à Rostock, congrès de la confédération des syndicats à Berlin, rencontre entre catholiques et protestants pour les journées œcuméniques à Munich...

default

Oskar Lafontaine a tenu son dernier discours en temps que président de Die Linke à Rostock.

Die Linke est prête à participer à un gouvernement régional, titre la tageszeitung, qui reprend l'annonce faite à Rostock par Oskar Lafontaine. Le co-fondateur du parti a tiré sa révérence au cours du congrès. Même l'aile gauche de l'extrême-gauche est d'accord pour former une coalition avec les sociaux-démocrates et les Verts en Rhénanie du Nord-Westphalie. Pour le journal, c'est une véritable révolution. Die Linke est en train de passer de l'idéologie à la Realpolitik. Ce changement d'orientation connaîtra des revers, des batailles et des déchirements. Mais pour la taz, le tournant que prend Die Linke a le mérite d'être plus clair que jamais.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung aborde la question du point de vue du SPD. Pour de nombreux sociaux-démocrates, choisir entre une alliance avec l'extrême-gauche et une grande coalition avec les conservateurs revient à choisir entre la peste et le choléra. De toute façon, souligne le quotidien, même si les discussions entre SPD, Verts et Die Linke devaient aboutir à une coalition dans la région la plus peuplée d'Allemagne, il est peu probable que les adhérents donnent leur accord. La chef de file des sociaux-démocrates, Hannelore Kraft, n'a pas fini de s'arracher les cheveux.

DGB-Gewerkschaftstag eröffnet - Merkel Flash-Galerie

C'est une Angela Merkel fatiguée qui s'adresse aux délégués syndicaux à Berlin.

Die Welt critique l'attitude d'Angela Merkel en ces temps de crise. Devant les délégués de la confédération des syndicats, hier à Berlin, la chancelière a démontré son impuissance face aux divergences fondamentales entre ceux qui veulent réduire les budgets de l'éducation pour redresser les finances publiques et ceux qui préconisent de taxer les spéculateurs. En effet, Angela Merkel a eu ces paroles laconiques : « ainsi va le monde ». Pour le journal, cette République n'a pas besoin de discours larmoyants. Une chancelière devrait définir des objectifs. Et donner du courage au lieu de montrer une mine défaitiste.

BdT 2. Ökumenischer Kirchentag in München

Malgré les divisions qui persistent, l'espoir est là.

Donner du courage, c'est justement le résumé que fait la Süddeutsche Zeitung des Journées œcuméniques, qui se sont achevées hier à Munich. C'était la rencontre de milliers de groupes et d'initiatives qui se battent sans relâche pour la protection de l'environnement, pour une meilleure compréhension entre chrétiens et musulmans ou encore contre la pauvreté. De ceux qui agissent malgré la crise. Une forme d'espoir en somme.

Auteur : Anne Le Touzé
Edition : Elisabeth Cadot

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !