1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Réforme migratoire d'envergure aux Etats-Unis

Le Sénat vient d'adopter la réforme la plus vaste et la plus coûteuse jamais enregistrée aux Etats-Unis en matière d'immigration. Elle prévoit l'octroi de papiers à onze millions de clandestins. Mais ce n'est qu'un pas.

Des manifestants exigent la régularisation des sans papiers aux Etats-Unis

Des manifestants exigent la régularisation des sans papiers aux Etats-Unis

C'est à une majorité de soixante-huit voix contre trente-deux que les sénateurs américains ont adopté jeudi le texte, fruit du travail d'une commssion mixte indépendante composée de Démocrates et de Républicains. Il s'agit d'un document de mille pages dont le président Barack Obama a salué l'adoption comme un pas décisif vers une réforme urgente et nécessaire du système migratoire en vigueur jusqu'ici aux Etats-Unis. En fait Obama en avait fait une priorité de son deuxième et dernier mandat. La balle est désormais dans le camp des élus de la Chambre basse où les opposants républicains sont majoritaires. Cette réforme qui ne coûterait pas moins de trente-cinq milliards d'Euros sur les dix prochaines années ouvrirait la voie au bout de treize ans, à la nationalité américaine.

Les autorités mexicaines critiquent les mesures sécuritaires annoncées par les Etats-Unis

Les autorités mexicaines critiquent les mesures sécuritaires annoncées par les Etats-Unis

Mesures d'accompagnement

Selon les estimations, onze millions de clandestins sont concernés. Environ huit millions seraient d'origine latino américaine, surtout mexicaine. La réforme prévoit également plus de contrôle aux frontières.

En fait cette proposition vient des Républicains qui prônent un renforcement drastique du dispositif sécuritaire à la frontière avec le Mexique où près de quarante mille agents seront déployés tandisque des drones surveilleront l'espace jour et nuit. Mais ces dispositions sécuritaires annoncées suscitent des inquiétudes au Mexique. En effet, le ministre mexicain des affaires étrangères Jose Antonio Meade a reagi en disant que «le mur n'unit pas et ne représente pas non plus une solution au phénomène de l'immigration». Meade a également exprimé la crainte que ces mesures viennent contredire la politique des frontières défendue par les deux pays. Enfin, la nouvelle loi prévoit la suppression de la loterie de la "Green Card" ou carte verte par laquelle beaucoup d'Africains ont été admis aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis envisagent un mur sécuritaire surveillé par des drones

Les Etats-Unis envisagent un mur sécuritaire surveillé par des drones

Enjeux électoraux

Les Républicains qui considèrent les clandestins comme des délinquants reconnaissent le poids électoral des immigrés notamment Latinos aux Etats-Unis. Ils n'entendent donc plus laisser les Démocrates seuls en profiter.

D'autre part, la régularisation des onze millions de clandestins présenterait de grands avantages pour l'économie américaine en difficultés. En effet, une fois sortis de la clandestinité, les nombreux travailleurs immigrés devenus citoyens américains devront se conformer à la loi en s'acquittant de leur devoir civique qu'est le paiement de l'impôt.


Ecoutez également ci-dessous l'interview de Mahamadou Souleyman, journaliste nigérien résidant aux Etats-Unis. Pour lui cette disposition si elle était définitivement adoptée, bénéficierait à l'ensemble de la société américaine. Il répond aux questions d'Edmond D'Almeida.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !