1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Réconcilier, réformer, mieux gouverner

Après six mois de travail, la Commission de la Réconciliation Nationale et des Reformes Politiques a remis son rapport aux autorités. Le document diagnostique notamment les causes des divisions entre les Burkinabè.

Écouter l'audio 02:09

"Il n'y a pas de prime à l'impunité"(Paul Ouédraogo)

Le rapport général de la Commission de la Réconciliation Nationale et des Reformes Politiques pointe du doigt un lourd passif de crimes divers et de multiples perspectives de réparations inabouties. 5065 dossiers de crimes de sang, de crimes économiques ou encore des cas d'injustices et d'inégalités sociales entre autres ont ainsi été recensés. Le document prend en compte la période à partir de l'indépendance du Burkina Faso en 1960 et va jusqu'à septembre 2015.

La Commission a auditionné plus de 700 personnes. Elle entend par ailleurs rencontrer les 14 candidats à la présidentielle afin qu'ils prennent en compte dans leur projet de société le volet de son rapport relatif aux réformes.

Cliquez ci-dessus pour écouter les précisions de notre correspondant à Ouagadougou, Richard Tiéné.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !