Réalisme à Cancun | International | DW | 30.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

Réalisme à Cancun

Un an après l'échec de la conférence de Copenhague sur les changements climatiques, la communauté internationale se retrouve au chevet de la planète à Cancun au Mexique. Les ambitions ont été revues à la baisse.

European Climate Action Commissioner Connie Hedegaard of Denmark gives a news conference ahead to Climate negotiations at Climate Change Conference in Cancun at the EU council headquarters in Brussels, Belgium, 29 November 2010. The Commissioner will be at the conference from tomorrow. EPA/OLIVIER HOSLET +++(c) dpa - Bildfunk+++

La commissaire européenne pour l'environnement Connie Hedegaard espère des résultats concrets

Les quelque 132 pays représentés à la cérémonie d'ouverture ont jusqu'au 10 décembre pour trouver des solutions et redonner un souffle aux négociations sur le climat lancées par l'ONU il y a 18 ans. Lenteur des négociations, contre accéleration des déréglements climatiques : la course contre la montre est bel et bien engagée pour freiner le réchauffement climatique et surtout en limiter les conséquences pour les pays les plus fragiles.

Mais, à la différence du sommet très médiatisé de Copenhague, qui avait abouti à un fiasco, c'est-à-dire à un accord à minima conclu par une vingtaine de chefs d'Etat sur un vague objectif de limitation du réchauffement à 2 degrés, cette fois-ci c'est le réalisme qui prime. Comme en témoigne la commissaire européenne au climat, Connie Hedegaard : « Vu que le Sénat américain bloque toute nouvelle législation et vu le manque de progrès dans de nombreuses capitales, nous constatons que, bien que l'Union européenne soit prête, comme l'année dernière à Copenhague, nous n'obtiendrons pas d'accord global contraignant à Cancun… » Et selon les mots de la responsable climat de l'ONU, Christiana Figueres, on peut espérer un « jeu de décisions équilibré » qui servirait de « fondation à d'autres accords ».

Boden; Erdboden; Erde; Klima; Natur; Trockenheit; Wüste; aridity; breach; climate; climate change; desert; drought; dry; dryness; dürre; earth; einöde; global warming; globale Erwärmung; ground; klimawandel; nature; rip; riss; risse; soil; trocken; wasteland

L'aridité causée par le réchauffement climatique menace la survie de millions de personnes en Afrique

Un Plan Marshall vert

Concrètement, des avancées semblent possibles sur des dossiers comme la lutte contre la déforestation ou la création d'un fonds vert. Le rapporteur de l'Onu sur le droit à l'alimentation, Olivier de Schutter, a appelé les pays présents à Cancun à lancer un « Plan Marshall vert pour l'agriculture ». Une partie des quelque 100 milliards de dollars par an promis d'ici 2020 aux pays les plus pauvres pourrait transiter par ce fonds. Pourquoi? Il faut savoir que l'agriculture des pays riches est déjà responsable de 14% des émissions de gaz à effet de serre, ces mêmes gaz qui provoquent, en tout cas on le pense - le réchauffement climatique. Et cette tendance s'accentue.

Du coup, à cause du réchauffement, les rendements de l'agriculture en Afrique australe pourraient eux, chuter de 50% entre 2000 et 2020. Des centaines de millions de personnes seraient alors menacées de famine. Cancun a le devoir d'avancer concrètement.

Auteur: Elisabeth Cadot
Edition: Sébastien Martineau

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !